Les Bourses européennes ouvrent sur une note hésitante

le
0
LA BOURSE DE PARIS HÉSITE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LA BOURSE DE PARIS HÉSITE DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert sur une note hésitante mercredi, dans un marché prudent après les pics atteints la semaine dernière et en attendant la suite des résultats trimestriels.

Les valeurs technologiques sont soutenues par des résultats meilleurs que prévu publiés la veille par IBM et Google.

Selon Thomson Reuters StarMine, sur 13 sociétés du S&P 500 ayant publié jusqu'à présent, 75% d'entre elles ont annoncé des résultats conformes ou meilleurs que prévu. En Europe, seuls 2% des sociétés du Stoxx 600 ont publié, mais 86% ont atteint ou dépassé le consensus.

"Les résultats américains ont jusqu'à présent globalement soutenu le marché. En particulier, dans le secteur technologique qui reste un baromètre important, les nouvelles de Google et d'IBM ont rassuré dans les deux cas", commente Keith Bowman, analyste chez Hargreaves Lansdown.

À Paris, le CAC 40 cède 0,08% à 3.737,85 points vers 8h35 GMT après avoir débuté sur une note positive. À Francfort, le Dax est stable (-0,01%) et à Londres, le FTSE progresse de 0,23%, soutenu par Unilever. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 cède 0,09%, avec un indice technologique (+0,85%) en tête des hausses sectorielles.

Parmi les technos en Europe, SAP gagne 1,5% après la publication de ses résultats, CapGemini prend 0,85% et STMicroelectronics 0,8%.

Unilever, qui a annoncé une croissance organique de 6,9% pour 2012, légèrement supérieure aux attentes, progresse de 2,3% pour afficher la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50 et du Footsie londonien. Danone prend 1,6%.

En revanche, Siemens, qui signale un ralentissement de la demande industrielle et ne voit pas d'amélioration en zone euro ans dans les mois à venir, perd 0,4%.

Une initiative des parlementaires républicains aux Etats-Unis pour sortir de l'impasse les négociations sur le relèvement du plafond de la dette soutient également la tendance.

Les républicains, qui dominent la Chambre des représentants, veulent adopter ce mercredi un texte autorisant un relèvement du plafond de la dette publique jusqu'au 19 mai. Barack Obama a fait savoir qu'il ne s'y opposerait pas.

Les gains sont toutefois limités en attendant la suite des résultats - notamment ceux d'Apple après la clôture de New York - et alors que l'indice Nikkei à Tokyo a perdu plus de 2%, à un plus bas de trois semaines, au lendemain de l'annonce de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif de la Banque du Japon (BoJ) qui ont déçu certains investisseurs.

Le yen poursuit sa hausse face à l'euro et au dollar après les annonces de la BoJ.

Des transactions fondées sur l'analyse graphique soutiennent le Bund allemand.

L'or, soutenu par les mesures de soutien à la croissance annoncées par la BoJ, a atteint un plus haut d'un mois, tandis que le Brent se maintient au-dessus des 112 dollars le baril.

Sur le plan macroéconomique, les investisseurs attendent l'indice de confiance du consommateur de la zone euro. En France, l'indicateur général du climat des affaires est resté stable en janvier mais il s'est dégradé dans l'industrie manufacturière, selon l'Insee.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant