Les Bourses européennes ouvrent en ordre dispersé

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN ORDRE DISPERSÉ
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN ORDRE DISPERSÉ

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert vendredi en ordre dispersé, reprenant leur souffle au lendemain d'un fort rebond dont ont aussi bénéficié Wall Street et les places asiatiques et qui laisse espérer que le pire est passé pour les Bourses mondiales après une forte correction liée aux inquiétudes sur la croissance chinoise.

De bons indicateurs sur la croissance américaine et l'éloignement de la perspective d'un relèvement des taux directeurs de la Réserve fédérale du fait des turbulences sur les marchés ont favorisé le retour de l'appétit pour le risque.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,16% à 4.650,66 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,55% et à Londres, le FTSE gagne 0,04%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,23% et le FTSEurofirst 300 de 0,25%.

Aux valeurs, les pétrolières bénéficient de l'envolée des cours du brut dopés par des rachats de découverts. Total prend 1,54%, BP 1,3%, et Eni 1,12%. Le secteur profite aussi des opérations de fusions-acquisitions. Maurel & Prom gagne ainsi plus de 2,5% alors que son président, Jean-François Hénin, a déclaré vendredi qu'il entendait bien participer au mouvement de consolidation du secteur, au lendemain de l'annonce de l'absorption de son ex-filiale nigériane MPI.

Havas, qui a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires en nette hausse au premier semestre du fait d'une progression de l'activité en Amérique du Nord et en Europe, gagne 1,65% à 7,38 euros dans les premiers échanges.

"Nous restons positifs sur les actions", écrivent les stratégistes de Credit Suisse dans une note de recherche. "Nous anticipons une accélération modeste de la croissance mondiale... De plus, un nouveau ralentissement en Chine se traduirait, de notre point de vue, par de nouvelles mesures d'assouplissement monétaires."

"La mauvaise nouvelle est que nous avons révisé en baisse nos prévisions de bénéfices par action pour 2015 et 2016 à 7% en dessous du consensus en Europe pour 2015 et 4% en dessous du consensus aux Etats-Unis pour 2016", ajoutent-ils.

Sur le front des indicateurs, la première estimation de l'inflation pour le mois d'août en Allemagne est attendue à 12h00 GMT.

Les revenus et les dépenses des ménages pour le mois de juillet aux Etats-Unis et l'indice de confiance du Michigan définitif pour le mois d'août donneront dans l'après-midi de nouvelles indications sur la solidité de la reprise américaine au lendemain d'une révision en forte hausse de la croissance au deuxième trimestre.

Les investisseurs seront à l'affût de nouvelles indications à l'occasion de la réunion de Jackson Hole, le rendez-vous annuel des banquiers centraux dans le

Wyoming qui s'est ouvert jeudi, même si Janet Yellen, la présidente de la Fed, n'y participe pas cette année.

Sur le marché des changes, le dollar reste ferme, son indice contre un panier des devises des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis cédant 0,09%.

Le pétrole poursuit sa hausse au lendemain d'un spectaculaire rebond de plus

de 10% sur des rachats de découverts qui lui a permis de signer sa plus forte hausse en une séance depuis plus de six ans. Le Brent gagne 0,40% à 47,16 dollars le baril et le brut léger américain progresse de 0,32% à 42,87 dollars le baril.

(Marc Joanny pour le service français, avec Lionel Laurent, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant