Les Bourses européennes ouvrent en nette hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT NETTEMENT DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LES BOURSES EUROPÉENNES PROGRESSENT NETTEMENT DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont en hausse prononcée jeudi en ouverture, s'alignant sur Wall Street, après que la Réserve fédérale a finalement annoncé une diminution de ses rachats d'actifs tout en confirmant toutefois son engagement à maintenir des taux bas.

Dans les premiers échanges, le CAC 40 prend 1,09% à 4.154,45 points, tandis que le FTSE avance de 0,94% et le Dax de 1,07%. L'indice EuroStoxx 50 prend 1,13% et le FTSEurofirst 300 perd près de 3% dans les premiers échanges, le Brésil ayant finalement décidé d'acheter des chasseurs suédois Gripen plutôt que des Rafale ou le modèle présenté par Boeing.

Saab, au contraire, bondit de plus de 22% en Bourse de Stockholm.

Derichebourg gagne près de 12%, plus forte hausse du Cac Mid & Small, grâce au feu vert de Bruxelles au rachat de sa filiale Servisair par Swissport.

Bayer gagne 1,3% après avoir relevé son offre sur le norvégien Algeta qui lui-même progresse de 1,53%.

AstraZeneca prend plus de 2,6% après avoir annoncé le rachat des parts de Bristol-Myers Squibb dans leur coentreprise dédiée aux traitements du diabète.

Conséquence du début de "tapering" de la Fed, le dollar est en hausse face à un panier de monnaies. Il rétrograde toutefois face au yen, contre lequel il avait pourtant inscrit un pic de plus de cinq ans de 104,37 après les annonces de la Fed.

L'euro fléchit également face à la monnaie nippone, contre laquelle il avait inscrit un pic de cinq ans de 142,89 après la Fed.

Cette hausse du dollar provoque un recul du marché pétrolier mais très limité -le WTI texan est quasiment inchangé- car celui-ci est soutenu par la crise du Sud-Soudan.

Le Bund à 10 ans et le future sont en léger recul mais limitent leurs pertes en raison de rachats à bon compte effectués sur les futures des Treasuries à 10 ans.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant