Les Bourses européennes ouvrent en nette hausse

le
0
NETTE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE
NETTE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en nette hausse mercredi, emmenées par des valeurs minières et pétrolières qui profitent de l'accès de faiblesse du dollar provoqué par Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale américaine, qui a dit mardi qu'il fallait agir avec prudence en matière de hausse des taux d'intérêt.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 1,26% à 4.421,62 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax avance de 1,1% et à Londres, le FTSE gagne 1,28%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 1,13% et le FTSEurofirst 300 de 1,08%. Ce dernier prolonge ainsi ses gains après sa hausse de 0,47% la veille, qui avait fait suite à quatre séances consécutives de repli.

Face à un panier de devises internationales, le dollar recule encore de 0,3% après avoir plongé de 0,8% juste après les paroles de Janet Yellen.

Cette évolution profite, comme souvent, aux cours des matières premières, qui se traitent pour la plupart en dollars.

Après quatre séances de baisse, les cours du pétrole rebondissent de plus de 1%, également portés par des premières données, celles de l'American Petroleum Institute (API), montrant que les réserves de brut ont moins augmenté que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis.

Sur le London Metal Exchange (LME), le nickel progresse pour sa part de 0,65% et l'aluminium de 0,20%. En revanche, le cuivre, en passe d'enregistrer en mars sa meilleure performance mensuelle en plus d'un an, perd 0,3%.

L'indice Stoxx regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières bondit sans surprise de 3,5%, se reprenant après cinq séances de repli et faisant remonter sa hausse depuis le début de l'année à plus de 8%. Il s'agit du seul indice sectoriel européen dans le vert au premier trimestre.

Les actions Anglo American, Glencore, Rio Tinto et BHP Billiton figurent parmi les dix plus fortes hausses du Stoxx 600, avec des progressions d'au moins 4%.

Le secteur des mines et des métaux est par ailleurs marqué par la décision du sidérurgiste indien Tata Steel de céder toutes ses activités au Royaume-Uni, qui emploient 15.000 personnes, tirant ainsi un trait sur près de dix ans de présence dans ce secteur, en déclin, du pays.

Devant les grands noms de la mine, la hausse la plus forte du jour est à mettre à l'actif du distributeur allemand Metro, qui prend plus de 8% après l'annonce d'un projet de scission en deux.

Du côté des baisses, le titre PSA Peugeot Citroën (-1,5%) accuse l'une des replis les marqués du Stoxx 6000 après qu'Exane BNP Paribas a ramené sa recommandation à "neutre".

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant