Les Bourses européennes ouvrent en nette hausse

le
0
NETTE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE
NETTE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert lundi en nette hausse, une sérénité relative semblant revenir sur les marchés suite à un discours de fermeté de la banque centrale chinoise visant à tordre le cou aux rumeurs de dévaluation de sa monnaie.

Le CAC 40 parisien gagne 97,25 points, soit 2,43%, à 4.092,31 points vers 08h30 GMT. Le Dax à Francfort avance de 2,35% et le FTSE à Londres progresse de 1,65%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 confirment la tendance en progressant chacun d'environ 2,4%.

"Il semble que les nerfs se calment et que l'atmosphère soit en train de changer parmi les intervenants de marché", écrit dans une note Chris Weston, stratégiste de marché chez IG.

Les marchés actions européens paraissent ainsi vouloir prolonger le rebond esquissé vendredi grâce notamment à une envolée des cours du brut et à des annonces jugées rassurantes des banques allemandes.

Les banques suscitent depuis plusieurs semaines de vives craintes sur leur rentabilité, dans un contexte durable de taux bas, et sur leur solvabilité, en raison de leur exposition à la dette des compagnies pétrolières.

Les turbulences des dernières semaines sur les marchés s'expliquent aussi par une grande nervosité sur le marché des changes, que la Chine a tenté d'apaiser en fixant un cours pivot du yuan au plus haut depuis près d'un mois, à 6,5118 yuans pour un dollar.

Dans le sillage de cette annonce, la Bourse de Tokyo a rebondi fortement lundi, avec un gain de 7,16% pour l'indice Nikkei, qui réalise ainsi sa meilleure performance sur une séance depuis le 30 octobre 2008 après avoir subi la semaine dernière sa plus forte baisse hebdomadaire depuis cette même année 2008.

Les intervenants ont ignoré l'annonce, dans la matinée, d'une contraction de 1,4% du PIB japonais en données annualisées sur les trois derniers mois de 2015, sous le coup de la faiblesse de la consommation des ménages.

Les Bourses chinoises, qui ont rouvert après cinq jours de fermeture pour cause de fêtes du Nouvel An lunaire, ont pour leur part limité les dégâts avec un recul de 0,59% pour la Bourse de Shanghai.

Le recul modeste des places chinoises semble suggérer que les investisseurs ne sont pas inquiets outre mesure des chiffres nettement inférieurs aux attentes du commerce extérieur chinois pour le mois de janvier, avec des exportations et des importations qui ont baissé bien plus que prévu.

Aux valeurs en Europe, les banques poursuivent leur redressement avec UniCredit (+6,6%), ING (+6,1%) et Société générale (+5,6%) qui mènent les hausses de l'EuroStoxx 50. L'indice du secteur bancaire gagne 3,4%, plus forte sectorielle derrière l'automobile qui prend 3,7% avec notamment +5,8% pour Valeo, plus forte hausse du CAC 40, à la faveur d'un changement de recommandation.

Le rebond qui se confirme sur les marchés actions fait perdre de leur attrait aux valeurs refuge dont l'or, qui se replie de 2%, autour de 1.212 dollars l'once.

Les cours du pétrole sont orientés légèrement à la baisse, les chiffres du commerce chinois atténuant l'effet positif d'un espoir d'une entente entre producteurs pour soutenir les prix, entretenu par le ministre nigérian du Pétrole dans un entretien à Reuters.

La Bourse de New York est fermée pour cause de jour férié aux Etats-Unis.

(Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant