Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

le
0
OUVERTURE DANS LE VERT DES BOURSES EUROPÉENNES
OUVERTURE DANS LE VERT DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère hausse vendredi, soutenues par les valeurs minières, dans des marchés nerveux avant le rapport mensuel sur l'emploi américain qui pourrait influer sur la politique de la Réserve fédérale.

Certains indices s'apprêtent toutefois à subir leur plus forte baisse hebdomadaire en cinq mois, toujours sous le coup de l'incertitude provoquée par le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

Les statistiques mensuelles du marché du travail sont d'autant plus attendues que celles du mois de mai, très inférieures aux attentes, avaient ravivé les inquiétudes sur la santé de l'économie américaine et éloigné la perspective d'une hausse des taux de la Réserve fédérale. Les économistes interrogés par Reuters anticipent en moyenne 175.000 créations d'emplois.

Face à une économie européenne menacée par le Brexit, les investisseurs comptent sur l'économie américaine pour soutenir la croissance mondiale.

À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,08% à 4.120,96,38 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,43% et à Londres, le FTSE 0,13%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,17% et le FTSEurofirst 300 est stable (+0,03%).

A ce stade, le CAC 40 et l'EuroStoxx 50 s'annoncent en baisse de plus de 3,5% sur la semaine, leur plus net recul hebdomadaire depuis mi-février.

Sur le plan sectoriel, le rebond de l'automobile (+0,75%) soutient la cote. L'indice a perdu 13,5% depuis le référendum du 23 juin.

De même, les valeurs liées aux ressources de base reprennent 1,13%, plus forte hausse sectorielle en Europe, avec le rebond des métaux, mais affichent là aussi un bilan hebdomadaire négatif, en recul de près de 2%.

Une série de recommandations positives soutiennent des valeurs telles que Lagardère qui gagne 4,07%, plus forte hausse du SBF120, suivie de Rexel qui prend 2,17% ou encore Orange qui s'adjuge 1,51%.

Air France-KLM en revanche perd 2,66%, plus forte baisse du SBF120, après avoir fait état d'un trafic passagers en baisse de 2,1% en juin, en raison de la grève des pilotes dont l'impact sur le résultat d'exploitation du groupe est estimé à 40 millions d'euros.

Ailleurs en Europe, les banques italiennes (+1,45%) se reprennent.

Sur le marché des changes, la livre sterling reprend un peu de couleurs, à 1,2930 dollar, mais reste un peu plus d'un cent au-dessus de son plus bas niveau en 31 ans, à 1,2798, touché mercredi. Le dollar en revanche s'affaiblit un peu face à un panier de devises de référence en attendant les chiffres de l'emploi mais il reste orienté en hausse sur la semaine.

Le pétrole rebondit d'environ 1% après avoir touché ses plus bas niveaux en deux mois lors de la précédente séance, en baisse de 5%, après la publication d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis moins importante que prévu.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant