Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

le
0
LÉGÈRE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE
LÉGÈRE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en légère hausse mercredi dans l'espoir fragile que le vote pour le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne l'emportera jeudi et alors que le ton prudent adopté mardi par la présidente de la Réserve fédérale a virtuellement écarté un relèvement de taux en juillet.

A 24 heures du référendum sur la place du Royaume-Uni dans l'Europe, décisif pour l'avenir de l'Union, aucune tendance claire ne se dégage des sondages bien que le camp du maintien ait repris du terrain ces derniers jours.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,4% à 4.384,84 points vers 07h30 GMT, prolongeant sa tendance des trois dernières séances. À Francfort, le Dax gagne 0,6% et à Londres, le FTSE ne progresse que de 0,15%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,31% et le FTSEurofirst 300 de 0,19%, tous deux à des pics de plus de deux semaines.

Toutefois de nombreux investisseurs hésitent à s'engager, dans l'incertitude qui reste totale concernant l'issue du scrutin de jeudi, après un sondage publié mardi montrant que la légère avance du camp du maintien s'était contractée.

"Il nous reste trois sondages sur le référendum avant de passer au vote et une nouvelle progression du camp du Brexit ferait disparaître l'appétit pour le risque en un clin d'oeil", écrit Bernard Aw, responsable de la stratégie chez IG à Singapour dans une note à ses clients.Tokyo a perdu 0,64%, mais Wall Street a fini en petite hausse mardi après les déclarations relativement optimistes de la présidente de la Fed Janet Yellen devant la commission bancaire du Sénat.

Le rapport remis par la Fed au Congrès notait aussi que les ratios cours/bénéfices des actions avaient atteint un niveau "bien supérieur à leur médiane des 30 dernières années.

En Europe, les valeurs cycliques et financières mènent la hausse, l'indice des bancaires en tête avec un gain de 0,94%, suivi par ceux des assureurs (+0,87%) et des métallurgiques et minières (+0,86%).

Sur le marché des changes, le dollar retombe légèrement face à un panier de devises de référence et la livre sterling reprend encore 0,27% ce matin, à 1,4693 dollar, après avoir atteint mardi son plus haut niveau depuis janvier, à 1,4788, grâce à deux études d'opinion donnant le "Remain" gagnant.

L'euro progresse aussi, de 0,26% à 1,1269 dollar.

Sur le front du pétrole, le brut léger américain et le Brent de la mer du Nord ont tous deux repassé les 50 dollars le baril en réaction à des statistiques hebdomadaires de l'Institut américain du Pétrole (API) annonçant une baisse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

(Nichola Saminather, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant