Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

le
0
LÉGÈRE HAUSSE DE LA BOURSE DE PARIS DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
LÉGÈRE HAUSSE DE LA BOURSE DE PARIS DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère hausse mercredi, soutenues par les chiffres meilleurs que prévu de la croissance en France et en Allemagne au deuxième trimestre.

Après quelques minutes d'échanges, l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,05% à et l'EuroStoxx 50 0,1%. À Paris, le CAC 40 progresse de 0,24% à 4.102,40 points au plus haut de l'année. A Francfort, le Dax prend 0,09% et à Londres, le FTSE avance de 0,14%.

Le produit intérieur brut français a augmenté de 0,5% et celui de l'Allemagne de 0,7% par rapport aux trois premiers mois de l'année, selon les premières estimations publiées en début de journée, alors que les économistes prévoyaient en moyenne +0,2% et +0,6% respectivement.

Ces deux chiffres suggèrent que la zone euro est bien sortie au deuxième trimestre de la plus longue période de récession de son histoire. Les premiers chiffres du PIB de l'ensemble de la région sont attendus à 9h00 GMT.

"Les deux poids lourds de la zone euro ont rebondi au deuxième trimestre avec une croissance substantielle. Cette croissance, conjuguée à une récession nettement atténuée dans les pays en crise, a sorti la zone euro de la récession depuis Pâques", explique Christian Schulz, économiste de Berenberg.

Parmi les valeurs en vue, l'assureur helvétique Swiss Life gagne plus de 4% après ses résultats semestriels, meilleurs qu'attendu. A la baisse, le géant allemand de l'énergie RWE cède 2,3% en réaction à l'annonce d'une baisse de ses capacités.

En Asie, la Bourse de Tokyo a clôturé sur un gain de 1,32%. Le marché est exceptionnellement fermé à Hong Kong en raison du passage du typhon Utor sur la région.

L'euro profite peu des PIB allemand et français, l'attention des cambistes se tournant vers le dollar avant une série d'indicateurs économiques américains qui pourraient fournir à la Réserve fédérale de nouveaux arguments pour réduire ses achats d'obligations dès le mois prochain. Le billet vert s'apprécie légèrement face à un panier de devises de référence mais reste stable contre la monnaie unique.

Les futures sur le Bund allemand ont débuté la journée en repli d'environ 0,2%.

Sur les marchés de matières premières, le pétrole se replie en douceur, autour de 109,50 dollars le baril pour le Brent, tout comme l'or, sous 1.320 dollars l'once.

Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant