Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

le
0
Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse
Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère hausse mardi, interrompant une série de trois séances de baisse, malgré le doute persistant sur la capacité du sommet européen des 28 et 29 juin à déboucher sur des mesures efficaces contre la crise.

À Paris à 9h32, le CAC 40 regagnait 0,34% à 3.031,89 points, après son recul de 2,24% lundi. À Francfort, le Dax gagnait 0,33% et à Londres, le FTSE 0,26%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 reprend 0,46%.

Vivendi perd 1% après un verdict rendu dans le cadre d'un procès intenté par Liberty Media devant le tribunal fédéral du District sud de New York qui pourrait l'obliger à verser 765 millions d'euros de dommages et intérêts. Le groupe a annoncé qu'il ferait appel de cette décision. Un trader juge l'annonce inattendue.

GDF Suez prend 2% alors que Merrill Lynch a relevé sa recommandation de "neutre" à "acheter" sur le titre, dans une note de recherche où le broker a également revu en hausse sa recommandation sur les valeurs allemandes E.On (+2,47%) et RWE (+2,52%).

Moody's a abaissé lundi les notes de 28 banques espagnoles, le jour même où Madrid a officialisé sa demande d'aide à la zone euro pour renflouer ses banques.

De plus, Chypre est devenu le cinquième pays de la zone euro à solliciter une aide financière des fonds de sauvetage de l'Union européenne, expliquant, sans en préciser le montant, avoir besoins de fonds aussi bien pour protéger son secteur financier exposé à la Grèce que pour son déficit budgétaire. Fitch a abaissé sa note de BBB- à BB+.

Mais selon Joe Neighbour, trader chez Central Markets, de nombreux investisseurs avaient anticipé cet abaissement de notation des banques espagnoles et la demande d'aide de Chypre. Il estime toutefois que les perspectives restent à la baisse sur les marchés d'actions en Europe.

"Nous nous attendons à voir encore de faibles volumes de transactions et des prises de positions prudentes. La quête de sécurité devrait conserver la préférence des investisseurs, avec les légers rebonds occasionnels", commente Andrew Taylor, stratégiste chez GFT market.

L'annonce surprise d'une amélioration du sentiment des consommateurs allemands en juillet, en raison des anticipations d'une augmentation des revenus, selon l'institut GfK, a également apporté un élément de soutien au marché ce matin.

En revanche, les rendements de la dette espagnole continuent de se tendre. Le degré de nervosité des investisseurs à l'égard de la crise pourra être mesuré à l'occasion d'une émission de bons du Trésor à trois et six mois par Madrid et d'une émission par Rome de trois milliards d'euros d'emprunt d'Etat zéro coupon et d'un milliard d'euros de titres indexés sur l'inflation.

Les investisseurs seront également attentifs dans l'après-midi aux indicateurs économiques américains, dont la confiance du consommateur et l'indice S&P Case-Shiller des prix immobiliers.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant