Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

le
0
LÉGÈRE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE
LÉGÈRE HAUSSE DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère hausse mardi dans des marchés étroits, les investisseurs évitant de prendre position avant une réunion cruciale du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

La Fed doit annoncer jeudi, à l'issue d'un conclave de deux jours, sa décision très attendue de relever ou non ses taux directeurs pour la première fois depuis 2006, un verdict sur lequel les investisseurs sont partagés.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,42% à 4.537,12 points vers 07h30 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,37% et à Londres, l'indice FTSE est stable à ce stade. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,38% et le FTSEurofirst 300 de 0,27%.

La Bourse de Tokyo a fini en légère hausse après le statu quo, conforme aux attentes, de la Banque du Japon sur sa politique monétaire, alors que les marchés chinois ont perdu autour de 4%, soit environ 6% en deux jours, dans l'inquiétude sur la croissance et malgré l'annonce d'une forte hausse des dépenses publiques pour relancer la croissance.

L'automobile affiche la plus forte hausse sectorielle en Europe avec un gain de près de 1% de son indice après des ventes de voitures en Europe venues confirmer la poursuite de la reprise du marché.

PSA Peugeot, dont le directeur général Yves Bonnefont a déclaré au Salon automobile de Francfort qu'il maintenait ses prévisions de hausse de 3% du marché chinois, avance de 1,3%, plus forte hausse du CAC 40.

E.ON et RWE perdent respectivement, 2,8% et 3,8%, à la suite d'une information du Spiegel Online annonçant qu'il manque aux deux énergéticiens jusqu'à 30 milliards d'euros pour construire un site de dépôt des déchets nucléaires. Tout le secteur recule en Europe et EDF perd 4%, affaibli en outre par un abaissement de recommandation de Morgan Stanley.

A Londres, le numéro un européen du bricolage Kingfisher perd 3% après avoir fait état d'un bénéfice semestriel en baisse.

(Atul Prakash, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant