Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert jeudi en légère hausse, les investisseurs réagissant favorablement à un sondage prédisant la victoire du "non" au référendum du 18 septembre sur l'avenir de l'Ecosse

Le CAC 40 parisien gagnait 10,26 points peu après l'ouverture, soit 0,23%, à 4.461,05 points. Le Dax à Francfort et le FTSE à Londres progressaient respectivement de 0,25% et 0,22%. Les indices européens suivaient le mouvement avec +0,17% pour l'Eurostoxx 50 et +0,34% pour l'Eurofirst 300.

Les valeurs britanniques restent sous surveillance, les sondages prédisant un référendum serré sur l'Ecosse la semaine prochaine.

Royal Bank of Scotland, dont le siège social est à Edimbourg, prenait 2,5% après avoir confirmé jeudi qu'elle se domicilierait à Londres en cas de victoire du "oui".

Lloyds Banking Group, également basée en Ecosse, a fait savoir elle aussi qu'elle prendrait des initiatives de relocalisation en Angleterre si le "oui" devait l'emporter. Le titre Lloyds prenait autour de 1% dans les premiers échanges.

La percée des partisans de l'indépendance dans les sondages commence à donner des sueurs froides aux banquiers et assureurs écossais dont le gros de la clientèle est britannique.

Aux valeurs à Paris, Orange prenait autour de 2%, la plus forte progression du CAC 40.

La Bourse de Tokyo a terminé jeudi en hausse, soutenue par la faiblesse du yen et un indicateur chinois bien accueilli par les investisseurs.

Les marchés asiatiques ont réagi favorablement à l'annonce d'un ralentissement plus marqué que prévu de l'inflation en Chine au mois d'août qui pourrait conduire le gouvernement chinois à de nouvelles mesures de stimulation pour relancer la deuxième économie du monde.

Le dollar, soutenu par la hausse des rendements des Treasuries américains, a touché un plus haut de six ans face à la monnaie japonaise, à 107,04 yens.

Le sentiment général sur les marchés est à la prudence après les propos de Barack Obama qui a annoncé mercredi sa volonté d'intensifier sa lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique en autorisant pour la première fois des frappes aériennes en Syrie.

La faiblesse de la demande continue de peser sur les cours du pétrole. Le baril de Brent de la mer du Nord est ainsi passé sous la barre des 98 dollars..

Wall Street a terminé mercredi dans le vert, grâce surtout à un rebond du titre Apple.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant