Les Bourses européennes ouvrent en légère hausse

le
0
LA BOURSE DE PARIS PROGRESSE EN DÉBUT DE SÉANCE
LA BOURSE DE PARIS PROGRESSE EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère hausse lundi, de nouveaux signes de stabilisation de l'économie chinoise redonnant aux investisseurs le goût du risque malgré l'incertitude pesant sur les Etats-Unis à l'approche du "mur budgétaire" de fin d'année.

En Europe, où les principaux indices PMI manufacturiers sont aussi attendus dans la matinée, le CAC 40 parisien progresse de 0,38% à 3.570,89 points vers 8h30 GMT. A Francfort, le Dax à Francfort gagne 0,47% et le FTSE à Londres prend 0,39%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,34%.

Les échanges verbaux de plus en plus acerbes entre démocrates et républicains, chaque camp imputant le blocage des négociations au "manque de sérieux" de l'autre, ont alimenté la semaine dernière la volatilité des marchés, même si la plupart des experts s'attendent à ce que cette "politique de la corde raide" débouche in fine sur un accord.

Timothy Geithner, secrétaire américain au Trésor, a lui-même prédit dimanche qu'un accord serait trouvé avec les républicains sur une hausse de l'imposition des tranches de revenus les plus élevées, tout en déclarant qu'il ne pouvait promettre que les Etats-Unis éviteraient le "mur budgétaire" qui se profile.

En attendant que la situation se débloque aux Etats-Unis, les investisseurs ont trouvé du réconfort dans l'accélération du rythme de croissance du secteur manufacturier chinois, avec un indice PMI définitif en hausse en novembre, pour la première fois depuis 13 mois, signe que la deuxième économie mondiale retrouve des couleurs.

Ces bons chiffres ont permis à la Bourse de Tokyo de débuter la semaine par une hausse de 0,13% de l'indice Nikkei.

Aux valeurs, les constructeurs automobiles français réagissent de manière contrastée à l'annonce d'une nouvelle chute des immatriculations de voitures neuves en novembre, qui a conduit le Comité des constructeurs français d'automobiles à revoir ses prévisions annuelles à la baisse.

Si PSA Peugeot-Citroën gagne 0,76% à 4,75 euros, Renault, dont les immatriculations ont le plus lourdement chuté (-33,5%), recule de 0,86% à 38,12 euros. L'indice européen du secteur progresse de 0,32%.

Au niveau sectoriel européen, seules les valeurs bancaires (-0,06%) sont dans le rouge alors que la Grèce a dévoilé les modalités de son programme de rachat d'obligations souveraines par un système d'enchères inversées, confirmant qu'elle ne dépenserait pas plus de dix milliards d'euros.

Sur le marché obligataire, les prix des obligations grecques sont orientés à la hausse, de même que les futures sur Bund allemands, qui gagnent une quinzaine de points de base.

Sur le marché des changes, l'euro se renforce face au billet vert à 1,3834 dollar vers 8h30 GMT, après avoir touché dans la nuit un plus haut de six semaines à 1,3048 dollar.

Les cours du pétrole sont en très légère hausse, soutenus par les signes de reprise de l'économie chinoise.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant