Les Bourses européennes ouvrent en légère baisse

le
0
REPLI DES BOURSES EUROPÉENNES À L'OUVERTURE
REPLI DES BOURSES EUROPÉENNES À L'OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert mercredi en légère baisse, un recul des cours du pétrole limitant l'appétit des investisseurs pour le risque.

Le secteur du tourisme est également sous pression après les avertissements des Etats-Unis sur les risques d'attentats en Europe cet été. A Paris, Accor perd ainsi près de 3% dans les premiers échanges, la plus forte baisse du CAC 40.

Les prix du brut sont orientés à la baisse sur des signaux d'un maintien de la production à des niveaux élevés alors que les perspectives concernant la demande chinoise restent préoccupantes. Le Brent de mer du Nord et le brut léger américain perdent chacun autour de 1%.

Le CAC 40 parisien perd 17,92 points (0,40%) à 4.487,70 points vers 07h30 GMT. Le Dax à Francfort recule de 0,36% et le FTSE à Londres cède 0,63%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 abandonnent respectivement 0,46% et 0,64%.

Contre la tendance, Ahold prend autour de 2%, la plus forte hausse de l'Eurofirst 300, après des résultats du premier trimestre supérieurs aux attentes. Le distributeur néerlandais a réaffirmé par ailleurs que son projet de fusion avec son concurrent belge Delhaize était bien parti pour être finalisé vers la mi-2016.

Un certain attentisme est à prévoir à la veille d'une réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne dont les investisseurs n'attendent toutefois rien de fracassant.

La baisse des prix s'est atténuée en mai dans la zone euro et le crédit aux entreprises a confirmé son redressement en avril, montrent les indicateurs publiés mardi, ce qui devrait inciter la BCE à privilégier jeudi le statu quo.

L'institution de Francfort a lancé en mars 2015 un vaste programme de rachats d'actifs pour tenter de redresser l'inflation et la croissance dans la zone euro. Plus d'un an plus tard, les résultats de cet assouplissement quantitatif (QE) d'un montant total de 1.740 milliards d'euros se font toujours attendre.

La Bourse de Tokyo a nettement baissé mercredi sous le double effet du recul des cours du pétrole et un raffermissement du yen pénalisant les entreprises exportatrices.

Wall Street a terminé mardi en légère baisse, avec toutefois une petite hausse pour le Nasdaq, mais les trois grands indices affichent des gains sur le mois de mai.

Les indicateurs économiques américains publiés mardi ont peu contribué à éclairer les investisseurs sur l'évolution à venir de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Les investisseurs américains prendront connaissance ce mercredi peu après l'ouverture de la Bourse de New York des chiffres des dépenses de construction pour le mois d'avril et de l'indice ISM manufacturier de mai (14h00 GMT).

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant