Les Bourses européennes ouvrent en léger recul

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN LÉGER RECUL
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN LÉGER RECUL

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en léger recul mardi, accentuant leurs pertes de la veille, en attendant le vote du Parlement chypriote sur le plan d'aide proposé au pays, qui prévoit notamment une taxation très controversée sur ses dépôts bancaires et crée des inquiétudes concernant la stabilité du secteur bancaire en Europe.

Le Parlement chypriote s'apprête à rejeter la taxe négociée avec l'Eurogroupe dans le cadre d'un plan de renflouement de 10 milliards de dollars du pays, a dit mardi un porte-parole du gouvernement. L'examen de la mesure par les 56 députés doit débuter à 16h00 GMT ce mardi à l'assemblée, au sein de laquelle aucun parti ne dispose de la majorité.

Les ministres de la zone euro ont appelé l'île lundi à préserver les petits épargnants de la taxe, quitte à taxer davantage les gros épargnants.

Cette proposition de taxation constitue un "dangereux précédent" et risque de détruire la confiance revenue ces derniers mois en Europe, a estimé lundi le président de l'Institut de la finance internationale (IFI).

À Paris, le CAC 40 perd 0,33% à 3.812,07 points dans les premiers échanges. À Francfort, le Dax perd 0,4% et à Londres, le FTSE cède 0,3%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,37%, après une perte de 0,7% la veille.

"Concernant Chypre, les montants sont dérisoires, mais le risque systémique est la raison de la violente réaction (lundi en début de séance)", dit Nicolas Chéron, analyste chez FXCM.

"C'est une crise de défiance plus qu'un défaut en cours, les responsables devront une nouvelle fois faire des miracles pour que l'orage passe", ajoute-t-il.

Toutefois, les analystes techniques, qui soulignent que tout recul tend à être vu comme une opportunité d'achat ces derniers temps, estiment que l'EuroStoxx 50 se dirige quand même vers ses plus hauts de 2011, après avoir déjà repris environ 30% depuis le début de l'année.

Les secteurs cycliques - notamment les produits de base (-1,96%) et l'automobile (-0,57%) - accusent les plus fortes baisses.

Rio Tinto perd 3,6% après avoir prévu une pression à la baisse des cours du minerai de fer au second semestre de 2013 avec la baisse de la demande, notamment en Chine, et une hausse de l'offre. ArcelorMittal cède 2,1%, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50.

Daimler cède 0,85%. les immatriculations de voitures neuves ont diminué de 10,2% en février en Europe, baissant ainsi pour le dix-septième mois d'affilée, a annoncé mardi l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea).

L'action ThyssenKrupp plonge de près de 6%, accusant le plus important repli de l'Euro Stoxx 600, après un article de presse faisant état d'une possible augmentation de capital d'un milliard d'euros.

L'euro est repassé sous la barre de 1,2950 dollar avant le vote chypriote, à des plus bas de trois mois, et le regain d'incertitude profite au Bund allemand qui sert de refuge.

Sur le marché pétrolier, le Brent retombe vers les 109 dollars le baril, dans un climat d'incertitude qui pénalise les actifs à risque. Les investisseurs attendent également la publication des stocks hebdomadaires américains. Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant