Les Bourses européennes ouvrent en hausse timide

le
0
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN PETITE HAUSSE
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN PETITE HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en timide hausse vendredi après un rally de deux mois des marchés actions qui propulsé les indices vers des plus hauts de sept ans, mais la forte hausse d'Airbus après ses résultts soutient la tendance.

À Paris, le CAC 40 prend 8,15 points, soit 0,17% à 4.918,77 points vers 9h20. À Francfort, le Dax gagne 0,12% et à Londres, le FTSE s'adjuge 0,07%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,14% et le FTSEurofirst 300 de 0,23%.

Sur le plan sectoriel, la plupart des indices du Stoxx 600 évoluent dans le vert, mais les gains sont modestes, moins de 1%.

Airbus Group, deuxième plus forte hausse du Stoxx 600 et en tête du CAC 40, bondit de 6,16%. L'avionneur européen va augmenter la cadence de production des appareils de la famille A320 à 50 par mois à partir du premier trimestre 2017, pour répondre à la demande du marché.

Lloyds Banking Group progresse de 1,35% après l'annonce du versement de son premier dividende depuis son sauvetage par l'Etat pendant la crise financière. Dans le même secteur, Bank of Ireland s'envole de 7,28% à la faveur de ses résultats.

A la baisse, BASF recule de 1,13% malgré un bénéfice d'exploitation trimestriel en hausse de 2,8% et meilleur qu'attendu. Le numéro un mondial de la chimie a toutefois dit s'attendre en 2015 à une stagnation de son bénéfice d'exploitation.

A environ deux-tiers de la saison des résultats en Europe, 55% des entreprises ont atteint ou battu les prévisions des analystes. Les résultats du quatrième trimestre devraient croître de 14,9%, selon Thomson Reuters I/B/E/S, ce qui constituerait la meilleure saison des résultats en Europe en trois ans et demi.

Sur le front cojoncturel, en France, la consommation des ménages en biens est ressortie en progression de 0,6% en janvier après une hausse révisée à 1,6% en décembre. Les prix à la production de l'industrie ont quant à eux reculé de 0,9% en janvier et de 3,3% sur un an.

Au Japon, la production industrielle a augmenté de 4,0% en janvier, dépassant largement les estimations des analystes, qui la donnaient en moyenne en hausse de 2,7%. Ce bon chiffre a compensé l'annonce d'une baisse plus marquée qu'anticipée de la consommation des ménages et permis à l'indice Nikkei d'atteindre un nouveau pic de 15 ans.

Les investisseurs attendent en Europe à 14h00 la première estimation de l'inflation en Allemagne et aux Etats-Unis à 14h30 la deuxième estimation du PIB américain au quatrième trimestre, qui pourrait être revue en baisse par rapport à l'estimation initiale.

L'euro regagne un peu du terrain perdu jeudi face au dollar à 1,1211. Le billet vert, au plus haut depuis un mois, a profité du rebond des commandes de biens durables et des derniers chiffres de l'inflation aux Etats-Unis.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent de la mer du Nord (+2,15%) remonte nettement au-dessus des 60 dollars, au lendemain de la forte baisse des cours. Il devrait avoir enregistré en février une hausse d'environ 15%, la plus forte depuis 2009.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant