Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À L?OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE VERT À L?OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère hausse vendredi, dans des marchés prudents avant la publication très attendue des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis cet après-midi, après quelques indicateurs qui ont signalé une timide amélioration de la conjoncture.

Les intervenants estiment toutefois que les inquiétudes persistantes liées à la crise de la dette en zone euro, et notamment à l'incertitude qui plane sur le calendrier de la demande d'aide de l'Espagne, devraient maintenir les marchés d'actions à l'intérieur de la marge étroite de quelque 100 points dans laquelle ils fluctuent depuis quelques semaines.

"Un bon chiffre de l'emploi aidera les marchés allemands, français et britanniques, mais l'Italie et l'Espagne sont davantage focalisées sur les questions européennes, ce qui fait que s'il y a des problèmes en Espagne, ces marchés ne profiteront pas de la hausse", note un trader.

Les analystes interrogés par Reuters attendent 113.000 créations d'emplois, avec un taux de chômage qui pourrait toutefois augmenter, à 8,2% contre 8,1% en août.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,4% à 3.414,64 points vers 7h30 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,18% et à Londres, le FTSE de 0,24%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 0,4% de son côté.

L'automobile reste en tête des hausses, comme la veille, à la suite de bonnes nouvelles en matière de ventes en septembre. BMW gagne 1,5%, plus forte hausse de l'EuroSToxx 50.

Dans l'ensemble, le rebond est mené par les valeurs cycliques, bancaires et technologiques. Samsung a annoncé un bénéfice d'exploitation trimestriel record et quasiment doublé en un an, le succès de ses téléviseurs et de ses "smartphones" ayant compensé la baisse des commandes de puces et d'écrans destinés à Apple

Technip (+2%) affiche la plus forte hausse du CAC 40 après avoir annoncé que la coentreprise qu'il détient avec le brésilien Odebrecht et la société d'Amérique centrale ICA Fluor, avait remporté un contrat de plus de deux milliards d'euros au Mexique.

Sur le marché obligataire, les futures sur Bund allemand perdent un peu de terrain, mais l'incertitude sur le "timing" de la demande d'aide de l'Espagne - qui fait remonter le rendement de la dette à 10 ans espagnole vers les 6% - devrait limiter les pertes sur ce marché.

L'euro se maintient autour de 1,30 dollar, à des plus hauts de deux semaines, toujours soutenu par les propos jugés rassurants du président de la Banque centrale européenne (BCE) concernant les instruments mis en place pour lutter contre la crise de la dette.

Le yen est soutenu de son côté par la décision, largement attendue, de la Banque du Japon de ne pas prendre de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire.

L'or, qui profite toujours des craintes de tensions inflationnistes avec les politiques d'assouplissement monétaire menées par les banques centrales, atteint des plus hauts de 11 mois, alors que baril de Brent retombe de 0,3%, dans un marché prudent avant les chiffres de l'emploi U.S. et après avoir pris 4% jeudi en raison des tensions entre la Turquie et la Syrie.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant