Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS ORIENTÉS À LA HAUSSE À L'OUVERTURE
LES MARCHÉS EUROPÉENS ORIENTÉS À LA HAUSSE À L'OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mardi, dans le sillage de Tokyo et de New York, mais LVMH recule contre la tendance après des commentaires prudents sur sa croissance organique.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,68% après vingt minutes d'échanges, au lendemain d'une hausse de 0,92%. À Francfort, le Dax progresse de 0,76% et, à Londres, le FTSE s'octroie 0,49%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 gagne 0,88%.

Auparavant l'indice Nikkei avait fini sur un gain de 1,44% à Tokyo, tandis qu'à Wall Street le S&P-500 a renoué avec la hausse en s'octroyant 0,81%.

Après les résultats rassurants de Citigroup lundi, la séance de mardi à New York sera marquée par des publications de trois autres poids lourds de la cote, Goldman Sachs, IBM ou Intel.

En Europe, les valeurs bancaires mènent la hausse après l'envolée de 5,5% de Citigroup à New York. Deutsche Bank gagne ainsi 2,13% tandis qu'ING, Société générale, BNP Paribas et Banco Santander prennent plus de 1%.

Aux minières, Rio Tinto avance de 0,9% à Londres après avoir maintenu ses prévisions de production malgré le ralentissement de la croissance en Chine .

Contre la tendance, LVMH trébuche de 1,37%, la plus forte baisse du Cac et de l'EuroStoxx50, après l'annonce d'un ralentissement de sa croissance organique au troisième trimestre..

Le secteur automobile, en légère hausse, ne réagit pas à l'annonce d'une chute de 10,8% des immatriculations en Europe en septembre , une nouvelle qui n'a pas surpris les investisseurs.

L'attente de nouvelles de l'Espagne, qui tarde à demander une aide officielle à la zone euro, limite les écarts sur l'euro et sur le marché obligataire. Des sources européennes avaient dit à Reuters dimanche que Madrid attendrait le mois de novembre pour formuler sa demande, qui activerait le programme de rachat d'obligations souveraines annoncé début septembre par la Banque centrale européenne .

Cette perspective fait légèrement refluer les futures sur les Bunds dans les premiers échanges, dans un marché étroit. "On se dit qu'on se rapproche d'un sauvetage, mais en termes d'activité c'est très calme depuis plusieurs jours et je ne vois pas pourquoi ça changerait", dit un trader.

Sur le marché pétrolier, le Brent monte vers les 116 dollars après l'annonce de nouvelles sanctions de l'Union européenne contre l'Iran .

Véronique Tison pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant