Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À L?OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN HAUSSE À L?OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse jeudi dans le sillage de Tokyo et Wall Street après trois séances consécutives de baisse et alors que la communauté internationale peine à trouver une position commune au sujet d'une intervention militaire en Syrie.

À Paris, le CAC 40 prend 0,28% (11,08 points) à 3.971,54 points vers 07h15 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,41% et à Londres, le FTSE progresse de 0,58%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 avance de 0,30%.

La réunion des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu mercredi pour examiner un projet de résolution britannique sur une action rapide en Syrie, n'a pas permis de dégager un accord.

Barack Obama a ensuite expliqué lors d'un entretien télévisé qu'il n'avait encore pris aucune décision et il a précisé que d'éventuelles frappes seraient "limitées" et se résumeraient à un "coup de semonce" destiné à convaincre le président syrien Bachar al Assad de ne pas utiliser d'armes chimiques.

Aux valeurs, le britannique Vodafone bondit de plus de 8% dans les premiers échanges, la plus forte progression de l'EuroFirst300, après avoir confirmé être en discussions avec l'américain Verizon Communications sur une éventuelle cession de sa participation de 45% dans leur filiale commune Verizon Wireless.

Gemalto (+5,69%) et Carrefour (+4,08%) signent les deux plus fortes hausses du CAC 40 après l'annonce de leurs résultats semestriels.

La possibilité d'une intervention en Syrie a fait regagner au dollar son statut de valeur refuge, il poursuit sa hausse face à l'euro, autour de 1,3276 dollars et gagne 0,45% face à la monnaie japonaise autour de 98,12 yens.

Sur le marché obligataire les futures sur Bunds allemands sont stables à l'ouverture tandis que le rendement des obligations américaines à 10 ans poursuit sa remontée à 2,8%.

Les marchés pétroliers accentuent leur repli après la forte hausse des séances précédentes et le contrat octobre sur le baril de brent évolue proche des 115 dollars, après avoir atteint en séance mercredi un plus haut de six mois à 117,34 dollars.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant