Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES AVANCENT EN DÉBUT DE SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES AVANCENT EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes avancent de plus de 1% mercredi dans les premiers échanges, regagnant un peu du terrain perdu au cours des cinq derniers jours en raison d'une brusque montée de l'aversion au risque à l'approche du référendum du 23 juin en Grande-Bretagne sur l'appartenance du pays à l'Union européenne.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 1,27% à 4.182,97 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,92% et à Londres, le FTSE 0,89%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 1,42% et le FTSEurofirst 300 1,2%. Ce dernier avait terminé mardi à 1.260,14 points, un plus bas de clôture depuis le 24 février.

Signe d'un certain apaisement des investisseurs, le rendement des obligations souveraines allemandes à 10 ans est revenu à zéro après être tombé la veille en territoire négatif pour la première fois de son histoire.

Tous les indices sectoriels sont dans le vert, une des hausses les plus marquées étant celle du compartiment des matières premières, porté par le léger repli du billet vert, évolution qui favorise le cours de nombre d'entre elles, dont le cuivre (+1,30%) ou encore le zinc (+0,54%).

Après avoir plongé de 9,8% sur les quatre dernières séances, l'indice des matières premières reprend 2,24%, ce qui ramène sa progression depuis le début de l'année à 9%.

Les cours du pétrole ne profitent pas en revanche de l'affaiblissement du dollar et reculent de près de 1%, revenant ainsi à un creux de trois semaines, affectés par l'annonce d'une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis.

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes (+0,59%)affiche ainsi l'une des moins fortes hausses de la cote. Sa hausse depuis le début de l'année remonte à 0,5%.

Du côté des valeurs individuelles, le titre Zodiac Aerospace bondit de quelque 10,5%, affichant la plus forte hausse de l'indice Stoxx 600, après que l'équipementier aéronautique a confirmé ses objectifs 2015-2016 à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires trimestriel.

L'action Berkeley (-2,5%) accuse la plus forte baisse du Stoxx 600 après que le constructeur de logements britannique a fait état d'une chute de 20% des réservations de nouvelles maisons en raison de l'imminence du référendum. La baisse de la valeur entraîne le recul des actions de ses concurrents tels Taylor Wimpey (-1,1%) et Bovis Homes (-0,89%).

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant