Les Bourses européennes ouvrent en hausse avec le pétrole

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES POURSUIVENT LEUR REBOND
LES BOURSES EUROPÉENNES POURSUIVENT LEUR REBOND

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en hausse lundi, accentuant leurs gains de la semaine dernière, soutenues par un nouveau rebond des cours du pétrole et des autres matières premières, au début d'une séance qui sera largement dominée par la publication d'indicateurs d'activité en Europe et aux Etats-Unis.

L'activité dans le secteur privé français s'est légèrement contractée en février après 12 mois consécutifs en zone de croissance, selon la version flash des indices PMI de Markit, et la croissance du secteur privé allemand a ralenti pour le deuxième mois consécutif.

À Paris, l'indice CAC 40 reprend 1,48% à 4.285,37 points vers 09h35 après son accès de faiblesse de vendredi. De même à Francfort, le Dax gagne 1,77% et, à Londres, le FTSE progresse de 1,2%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 1,64% et le FTSEurofirst 300 de 1,27%.

Tous les indices sectoriels européens sont dans le vert, ainsi que l'ensemble des valeurs du CAC 40. Les secteurs cycliques sont en tête des hausses, notamment les ressources de base (+3%), qui ont le plus souffert de la baisse des marchés depuis le début de l'année liée à la rechute des cours du pétrole et aux inquiétudes sur la croissance mondiale.

Avec le rebond des cours du cuivre et du minerai de fer, BHP Billiton gagne 5,2% et Rio Tinto 5,4%. Dans le même secteur, Glencore s'adjuge 4,9% et ArcelorMittal 4,5% pour s'installer en tête du CAC 40.

Le secteur automobile arrive en deuxième position avec Peugeot qui progresse de 3,64%, deuxième plus forte hausse du CAC.

Le groupe bancaire HSBC perd en revanche 5,3%, plus forte baisse de l'EuroFirst 300, après avoir annoncé entrevoir un environnement financier encore difficile en 2016 après une année 2015 qui s'est soldée par un bénéfice imposable inférieur aux attentes, sur fond de ralentissement de la croissance en Chine et de chute des cours des matières premières.

Telecom Italia s'adjuge 2,7% en réaction à l'annonce que Vivendi (+1,3%) a acquis 1,4% du capital de l'opérateur historique pour porter sa participation à 22,8%. Selon la presse italienne, le groupe français a soumis une offre pour prendre une participation majoritaire dans Mediaset Premium, la filiale de télévision payante du groupe Mediaset.

Sur le marché du pétrole, qui domine la tendance depuis le début de l'année, le baril de Brent reprend 2% à 33,73 dollars, soutenu par une baisse du nombre de puits aux Etats-Unis. Mais l'offre excédentaire continue à peser. Le marché des changes est particulièrement animé en ce début de semaine, l'accord signé vendredi entre dirigeants européens pour tenter persuader les Britanniques de rester dans l'Union européenne n'ayant pas écarté le risque d'un Brexit aux yeux des investisseurs. La livre a reperdu l'essentiel de ses gains de vendredi, en baisse de 1,46% à 1,4194 dollar.

Les ministres des Finances et les banques centrales du G20 se réunissent à Shanghai cette semaine pour discuter des conséquences de la hausse des taux de la Fed sur les économies des pays émergents et leurs devises.

"Le G20 de Shanghai (...) est celui de tous les espoirs. Face à la volatilité des marchés financiers et à la transmission mitigée de la politique monétaire aux acteurs bancaires, une action concertée des banquiers centraux du G20 serait la meilleure solution pour enrayer la dynamique négative en place. Elle pourrait consister à accepter d’intervenir sur les monnaies afin de déprécier les cours du dollar et du yuan", écrit Saxo Bank dans une note.

(Danilo Masoni, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant