Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
Les Bourses européennes ouvrent en hausse
Les Bourses européennes ouvrent en hausse

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, l'avertissement de l'Espagne concernant son accès, virtuellement fermé, aux marchés du crédit ayant renforcé l'espoir de nouvelles mesures de stimulation monétaire de la part des banques centrales.

À Paris, le CAC 40 a franchi les 3.000 points dès l'ouverture et reprend 0,99% à 3.016,25 vers 7h40 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,2% et à Londres, le FTSE 1,17%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 avance de 1,18%.

L'Espagne a reconnu mardi que les marchés lui étaient fermés alors que les grands argentiers du G7 ont évoqué lors d'une conférence téléphonique les progrès en vue d'une union budgétaire et financière en Europe sur fond de nouveaux signaux de rechute en récession de la zone euro.

Les ministres des Finances et les banquiers centraux du G7 se sont entendus pour travailler de concert à résoudre les problèmes affectant la zone euro mais n'ont publié aucun communiqué commun à l'issue d'une téléconférence convoquée en urgence.

Une croissance plus forte que prévu du PIB trimestriel australien, à 1,3% au lieu de 0,5%, soutient l'ensemble les actifs à risque ce matin, y compris l'euro.

Les intervenants attendent aussi le discours, prévu jeudi, du président de la Réserve fédérale Ben Bernanke, sur l'économie américaine devant une commission du Congrès.

Les banques (+1,8%) et les produits de base (+2,4%) sont en tête des hausses en Europe. La décision de Moody's d'abaisser la note de crédit de six banques allemandes et des trois principales banques autrichiennes, ainsi que des banques grecques Emporiki et Geniki a limité la hausse de certaines des banques concernées.

Capgemini prend 3,5% après l'annonce d'un contrat au Brésil.

Ahold perd 2,4% après des résultats inférieurs au consensus au premier trimestre, ristournes et hausses de salaires ayant pesé sur les marges aux Pays-Bas.

Nokia (+4,6%) en revanche affiche la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50. Le groupe a dévoilé ses premiers téléphones portables bas de gamme à grand écran tactile.

L'euro regagne un peu de terrain sur des rachats de découverts, soutenu comme l'ensemble des actifs à risque ce matin, à la suite de l'annonce d'une augmentation nettement plus forte que prévu, de 1,3% au lieu de 0,5%, du PIB australien.

La devise européenne se traite juste au-dessus de 1,25 dollar.

Les futures sur Bund allemand ont débuté en baisse, victime du retour vers les actifs à risque, et dans l'attente de la réunion de politique monétaire de la BCE.

Des spéculations sur un abaissement des taux d'intérêt circulent sur les marchés, bien qu'une récente enquête de Reuters ait montré que seulement 11 des 73 analystes interrogés attendaient un geste ce mois-ci.

"Nous nous attendons à ce que les responsables de la BCE annoncent une baisse de taux (...) entièrement justifiée par la faiblesse des fondamentaux. Toutefois, vu les circonstances exceptionnelles, nous ne pouvons écarter l'éventualité que la BCE ne bouge pas en attendant une plus grande "clarté" concernant l'avenir de l'union monétaire avant de décider de changements importants dans sa politique", commente Annalisa Piazza, chez Newedge Strategy.

Le baril de Brent se reprend aussi, au-dessus des 99,50 dollars, des indicateurs économiques positifs aux Etats-Unis l'emportant sur les inquiétudes sur la dette en zone euro.

Juliette Rouillon, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant