Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN HAUSSE
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN HAUSSE

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, dans le sillage de Wall Street la veille, sur l'espoir de voir la Réserve fédérale américaine réaffirmer dans la soirée que ses taux directeurs resteraient à leurs bas niveaux actuels pendant une "durée considérable".

Les marchés actions américains ont terminé mardi en hausse sur une information du Wall Street Journal, parue après la clôture en Europe, selon laquelle la Fed adoptera un ton moins "faucon" qu'attendu par les marchés.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,58%, soit 25,44 points, à 4.434,59 points vers 07h15 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,56% et à Londres, le FTSE avance de 0,26%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 prennent respectivement 0,55% et 0,52%.

A l'issue des deux jours de réunion des membres de son comité de politique monétaire, la Fed publiera sa décision et ses projections sur l'économie à 18h00 GMT, avant la conférence de presse de sa présidente Janet Yellen prévue à 18h30 GMT.

La Bourse de Paris sera également étroitement surveillée alors que le Premier ministre Manuel Valls a obtenu mardi la confiance de l'Assemblée nationale, sans majorité absolue, après avoir promis lors de sa déclaration de politique générale de préserver le modèle social français tout en poursuivant des réformes destinées à soutenir la croissance.

"C'était serré mais c'est suffisant pour stabiliser la situation politique à court terme. C'est essentiel au moment où le gouvernement a besoin d'avancer sur plusieurs réformes", a estimé Alexandre Baradez, analyste marchés chez IG France.

"Néanmoins, il reste beaucoup de questions en suspens, notamment sur le rythme des réformes, alors que Moody's doit publier sa note sur le pays à la fin de la semaine."

Les investisseurs garderont également un oeil rivé sur les marchés actions britanniques, à la veille du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. Selon trois sondages rendus publics mardi soir, le "non" à l'indépendance de l'Ecosse recueillerait 52% des voix.

Enfin, les valeurs liées aux ressources naturelles pourraient réagir aux informations de presse selon lesquelles la Banque centrale chinoise injecte un total de 500 milliards de yuans (63 milliards d'euros) via des prêts aux grandes banques du pays, ce qui représenterait de nouvelles mesures de relance des autorités chinoises.

Du côté du pétrole, le Brent évolue sous les 99 dollars le baril.

Aux valeurs, Air France-KLM se reprend et gagne 1,4% alors que Manuel Valls a appelé à la fin de la grève des pilotes, entrée mercredi dans son troisième jour. Le mouvement pèse "lourdement" sur la compagnie et sur l'attractivité de la France, a-t-il dit.

Le groupe suisse Richemont lâche 3,4%. Le propriétaire entre autres marques de Cartier et Montblanc a annoncé un ralentissement plus marqué que prévu de la croissance de ses ventes à taux de change constants sur cinq mois, affectées par la région Asie-Pacifique.

A Madrid, Inditex, la maison-mère de Zara, cède 1,2% après avoir fait état d'une baisse moins marquée qu'attendu de son bénéfice net au titre du premier semestre.

(avec Blaise Robinson, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant