Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
OUVERTURE DANS LE VERT DES BOURSES EUROPÉENNES
OUVERTURE DANS LE VERT DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en hausse mardi, après trois séances de prises de bénéfices, soutenues par quelques bonnes surprises au niveau des résultats, dans un climat de prudence en attendant l'issue des réunions de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque du Japon (BoJ) cette semaine.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,65% à 4.574,54 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,8% et, à Londres, le FTSE avance de 0,5%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,9% et le FTSEurofirst 300 de 0,8%.

Les marchés n'anticipent aucun relèvement de taux de la Fed mercredi et ne voient qu'une chance sur cinq d'un resserrement lors de la prochaine réunion des 14 et 15 juin, bien que des responsables de la banque centrale aient déclaré à plusieurs reprises qu'une hausse de taux pouvait être attendue en juin.

En conséquence, Tomoaki Shishido de Nomura Securities estime que la surprise, mercredi, pourrait aller dans le sens des "faucons" plutôt que des "colombes".

Au Japon, les responsables monétaires sont partagés quant à l'opportunité de prendre de nouvelles mesures d'assouplissement lors de leur réunion de politique monétaire qui se termine jeudi. S'ils sont nombreux à s'inquiéter des sombres perspectives de l'économie, ils se montrent prudents devant la réduction des instruments à leur disposition après avoir opté pour des taux négatifs au mois de janvier.

Sur le plan sectoriel, les indices de l'énergie et des banques sont en tête des hausses en Europe avec des gains respectifs de 0,78% et 0,75%, après avoir accusé de lourdes pertes la veille, victimes des prises de profit.

Aux valeurs, Thales, qui détient 35% de DCNS, gagne 2,05% à un record de 77,79 euros après que le constructeur naval français est entré en négociations exclusives avec l'Australie pour un contrat de 12 sous-marins, d'un montant total évalué à 34 milliards d'euros sur 50 ans.

En revanche, l'allemand ThyssenKrupp, qui participait à l'appel d'offres australien, tout comme un consortium japonais, perd 3,62%.

A Paris encore, Safran prend 1% après avoir annoncé une nouvelle croissance de son chiffre d'affaires trimestriel, porté par l'aéronautique, et confirmé ses objectifs 2016.

Air Liquide en revanche cède 2,13%, plus forte baisse du CAC, à la suite de la publication de son chiffre d'affaires trimestriel.

A Londres, BP s'adjuge 3,3% après avoir annoncé un bénéfice en baisse de 80% mais meilleur qu'attendu au premier trimestre, période qui a vu les cours du pétrole reculer à leur plus bas niveau depuis 12 ans.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant