Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
1
OUVERTURE EN HAUSSE POUR LES BOURSES EUROPÉENNES
OUVERTURE EN HAUSSE POUR LES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes gagnent lundi plus de 1% à l'ouverture après avoir bouclé leur meilleure semaine depuis le mois de juillet, même si la réaction positive des marchés à l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis a paru s'émousser vendredi.

La vigueur du dollar, qui continue de progresser face à un panier de devises de référence, profite aux ressources de base dont l'indice enregistre la plus forte hausse sectorielle en Europe (+3%).

Les banques (+1,6%) ont également le vent en poupe, notamment UniCredit qui prend autour de 3%. La première banque italienne, pourrait décider de lancer une augmentation de capital de 10 à 13 milliards d'euros pour mettre à terme aux inquiétudes persistantes sur ses niveaux de fonds propres, a-t-on appris ce week-end auprès de quatre sources.

Un porte-parole d'UniCredit a qualifié par ailleurs de spéculation la rumeur d'une éventuelle fusion avec Société générale (+1,6%).

Les investisseurs s'interrogent toujours sur les véritables intentions de Donald Trump dont le programme reste flou et sur le réalisme de ses projets ambitieux en vue de relancer la croissance.

L'élan sur les marchés reste cependant positif.

À Paris, le CAC 40 prend 1,36% (61,22 points) à 4.550,49 points vers 08h20 GMT, porté notamment par ArcelorMittal qui gagne 4,5%, la plus forte hausse de l'indice parisien.

À Francfort, le Dax gagne 1,15% et à Londres, le FTSE progresse de 1,1%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 1,27% et le FTSEurofirst 300 1,17%, tout comme et le Stoxx 600.

Le CAC 40 a gagné la semaine dernière 2,55% et l'EuroStoxx 50 2,40%.

Sur le front des fusions et acquisitions, Siemens a annoncé l'achat de l'américain Mentor Graphics, spécialisé dans les logiciels de conception des semi-conducteurs, pour 4,5 milliards de dollars (4,2 milliards d'euros), soit 37,25 dollars par action. Le titre du conglomérat allemand prend 1,4%.

A la hausse également l'électricien allemand RWE gagne plus de 2% après avoir fait état d'un bénéfice d'exploitation dans sa division de production d'énergie conventionnelle supérieur aux attentes et dit viser des résultats annuels dans le haut de ses prévisions.

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 1,71%, portée par des chiffres de la croissance du Japon au troisième trimestre meilleurs que prévu et une baisse du yen favorisant les entreprises exportatrices.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) cède en revanche plus de 1% sous l'effet conjugué de la hausse du dollar et des rendements obligataires américains qui pénalise les économies émergentes.

L'indice Dow Jones de la Bourse de New York a inscrit vendredi un nouveau record de clôture et signé sa meilleure performance hebdomadaire depuis décembre 2011 après la victoire inattendue de Donald Trump.

Le spectaculaire rebond des banques à Wall Street après l'élection du candidat républicain n'est peut-être qu'un avant-goût de ce qui attend le secteur, idéalement positionné selon les investisseurs pour profiter de la remontée des taux d'intérêt et d'un allègement de la réglementation pendant la prochaine mandature.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 il y a 3 semaines

    Elles fêtent la victoire de Trump...!