Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
Les Bourses européennes ouvrent en hausse
Les Bourses européennes ouvrent en hausse

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en hausse mardi, après une séance en montagnes russes la veille, dans des marchés qui restent néanmoins prudents dans l'attente d'une adjudication de dette espagnole et des prochaines annonces des dirigeants européens face à la crise de la dette.

À 9h57 à Paris, le CAC 40 gagne 0,36% à 3.076,58 points. À Francfort, le Dax prend 0,42% et à Londres, le FTSE avance de 0,74%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 0,28%.

Danone chute de 5,9% après son avertissement sur sa marge 2012, entraînant Unilever dans son sillage, ainsi que l'indice en Europe (-1,5%), plus forte baisse sectorielle.

Nokia perd encore 1,2% alors qu'HSBC a nettement revu en baisse, de 3,8 à 1,8 euro, son objectif de cours sur le titre du groupe finlandais en perte de vitesse.

Les valeurs bancaires sont également en fin de peloton, avec une perte de près de 1,6% de l'indice de la zone euro, tandis que les cycliques sont bien orientées.

Un avertissement de Danone sur sa marge opérationnelle 2012, lié notamment au ralentissement de la consommation en Espagne, pèse sur la tendance.

Madrid devrait payer des taux record lors de ses émissions, de deux à trois milliards d'euros de papier à court terme ce mardi, puis d'un et deux milliards à moyen terme jeudi.

"(Cette adjudication) ne devrait pas nous apporter de grandes révélations et nous nous attendons à ce que les marchés montent sur des rachats d'opérations à découvert en attendant la réunion de la Fed demain", commente Andrew Taylor, stratégiste chez GFT.

L'hypothèque électorale grecque à peine levée, les dirigeants européens ont été vivement priés d'agir avec ambition contre la crise dans la zone euro, aussi bien sur le plan économique qu'institutionnel, lors d'un sommet du G20 au Mexique placé sous le signe de la croissance.

Les pays du G20 vont "prendre les mesures nécessaires" pour soutenir l'économie mondiale et ceux qui disposent de marges de manoeuvre budgétaires se tiennent prêts à stimuler leur demande intérieure en cas de dégradation du contexte économique, selon un projet de communiqué du sommet du G20 au Mexique.

Les investisseurs seront également attentifs à l'indice ZEW en Allemagne, en attendant l'issue, attendue mercredi, de la réunion de la Réserve fédérale américaine.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant