Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE VERT
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE VERT

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mardi, portées par des espoirs renouvelés d'une action des banques centrales pour soutenir la croissance après la publication d'une première série d'indicateurs un peu meilleurs que prévu en Europe, mais traduisant néanmoins le ralentissement économique global.

À Paris, le CAC 40 gagnait 0,86% à 3.455,77 points vers 7h30 GMT. À Francfort, le Dax progressait de 0,93% et à Londres, le FTSE prenait 0,76%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 avançait de 0,87%.

Au début d'une journée riche en indicateurs macroéconomiques, la France et l'Allemagne ont ouvert le bal en publiant des chiffres de croissance légèrement meilleurs que le consensus.

L'économie française a enregistré une croissance nulle pour le troisième trimestre consécutif sur la période avril-juin, selon les premiers résultats des comptes nationaux trimestriels publiés mardi par l'Insee, alors que les 35 économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une contraction de 0,1%.

L'Allemagne a également battu le consensus avec un PIB en progression de 0,3% au deuxième trimestre, contre 0,2% attendus, grâce à des exportations et une consommation soutenues.

Parmi les indicateurs encore attendus aujourd'hui figurent notamment la croissance dans la zone euro (attendue en contraction de 0,2% au deuxième trimestre), l'indice allemand ZEW et plus tard les ventes au détail et prix à la production aux Etats-Unis.

"Les prochains chiffres ne devraient pas donner une image brillante de l'Europe mais des résultats sombres sont probablement nécessaires pour inciter les politiques à agir donc de ce point de vue, ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle", souligne un trader basé à Paris.

Les valeurs automobiles européennes sont les principales bénéficiaires du début de séance, leur indice sectoriel progressant de 1,21% à 7h30 GMT avec Renault (+1,45%) et Michelin (+1,50%) en chefs de file.

Sur le marché des changes, l'euro poursuit sa légère reprise par rapport au dollar mais la prudence reste de mise au vu de la tombée d'indicateurs du jour, avec un PIB de la zone euro au premier plan.

Sur le marché obligataire, les futures du Bund sont en baisse de 44 "ticks" à 142,74, en réaction aux PIB allemand et français, lesquels ont apaisé les craintes de ceux qui voyaient ces deux pays basculer dans la récession.

Sur le marché du pétrole, le brut léger américain et le Brent de la mer du Nord accélèrent leur hausse après avoir reculé lundi.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant