Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE VERT
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE VERT

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse jeudi, rassurées sur la solidité de la croissance américaine et la perspective de politiques monétaires toujours accommodantes après la publication des minutes de la dernière réunion du FOMC de la Réserve fédérale qui compensent les inquiétudes liées au Brexit.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 1,23% à 4.135,70 points vers 07h15 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,95% et à Londres, le FTSE de 1,22%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,77% et le FTSEurofirst 300 de 1,15%%.A la Bourse de Paris, Danone qui a conclu un accord avec The WhiteWave Foods Company en vue d'acquérir le groupe américain pour une valeur d'entreprise totale d'environ 12,5 milliards de dollars (11,3 milliards d'euros environ), a ouvert en hausse de 5%.

Les responsables de la Réserve fédérale américaine ont décidé en juin de ne pas relever les taux tant qu'ils n'auraient pas une vision plus claire des conséquences du référendum britannique sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne (UE), montre le compte-rendu de sa dernière réunion publié mercredi.

La croissance de l'activité du secteur des services aux Etats-Unis s'est nettement accélérée en juin pour atteindre son plus haut niveau depuis novembre dernier, selon les résultats de l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) publiés mercredi.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar contre les devises des principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis est stable. Au lendemain d'un nouveau plus bas de 31 ans à 1,2796 dollar en séance, la livre sterling se reprend légèrement et gagne 0,18% à 1,2952 dollar.

Le pétrole poursuit le rebond amorcé la veille avec le bon indicateur d'activité dans les services et l'annonce d'une nouvelle chute des stocks de brut aux Etats-Unis. Les inquiétudes sur les perspectives de l'économie mondiale et l'excédent d'offre de produits raffinés continuent toutefois de peser sur le marché.

Le contrat septembre sur le Brent gagne 26 cents (+0,53%) à 49,07 dollars le baril. Celui sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 34 cents, soit 0,72%, à 47,77 dollars le baril.

(Marc Joanny pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant