Les Bourses européennes ouvrent en hausse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE VERT
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE VERT

LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse vendredi, ce qui pourrait amener les indices de la zone euro à leur premier gain hebdomadaire du mois de novembre, dans l'attente d'une intervention de Mario Draghi susceptible de donner des indications sur de nouvelles mesures de soutien à l'activité.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) et le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, s'expriment lors du congrès bancaire européen à Francfort alors que la BCE doit débuter ce vendredi ses achats de titres adossés à des actifs (ABS) dans l'espoir de relancer le crédit aux entreprises dans la zone euro.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,47% (19,72 points) à 4.253,93 points vers 09h20. À Francfort, le Dax prend 0,6% et à Londres, le FTSE progresse de 0,35%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est en hausse de 0,43% et le FTSEurofirst 300 de 0,3%.

La perspective de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire de la part de la BCE contribue aussi à faire baisser les rendements de la plupart des dettes souveraines dans la zone euro.

Sur le marché des changes, le yen s'est repris face au dollar après la mise en garde du ministre japonais des Finances sur une chute trop rapide de la monnaie nippone. L'euro se traite autour de 1,2500 dollar.

Le Brent remonte pour sa part vers les 79,50 dollars le baril avec les bons indicateurs économiques en provenance des Etats-Unis, qui ont permis à Wall Street de finir en légère hausse. Les investisseurs parient aussi sur une annonce par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) d'une réduction de sa production, lors de sa réunion du 27 novembre.

Côté valeurs, Bouygues bondit d'environ 3,5%, plus forte hausse du FTSEurofirst 300, au lendemain de déclarations du directeur général d'Altice, maison mère du câblo-opérateur Numericable, évoquant un intérêt pour le rachat de Bouygues Telecom.

Les électriciens allemands E.ON et RWE figurent parmi les plus fortes hausses de l'EuroStoxx 50, respectivement de 2,15% et 1,64%, après un relèvement de recommandations de la part d'UBS.

A Paris, le titre STM accuse en revanche la plus forte baisse de l'indice SBF 120 à la Bourse de Paris après une interview du PDG du groupe dans laquelle il dit qu'il faudra probablement plus de temps que prévu pour atteindre ses objectifs de résultats.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant