Les Bourses européennes ouvrent en baisse

le
2
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE ROUGE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT DANS LE ROUGE

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse vendredi en réaction à l'escalade de la violence en Irak qui entraîne une envolée des prix de l'énergie.

À Paris, le CAC 40 perd 0,34% (15,56 points) à 4.538,84 points vers 07h35 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,5% et à Londres, le FTSE lâche 0,37%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,33% et le FTSEurofirst 300 recule de 0,13%.

Après un rally haussier de plusieurs semaines en Europe, le Dax pourrait enregistrer sa première perte hebdomadaire depuis mi-avril, tandis que les indices phares de Paris et de Londres se dirigent vers leur première baisse sur la semaine depuis mai.

Dans le sillage de Wall Street, qui a terminé en baisse jeudi, les marchés européens s'inquiètent de la situation en Irak, où les djihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) gagnent du terrain et progressent vers Bagdad après avoir pris mardi la deuxième ville du pays, Mossoul.

Le président américain Barack Obama a dit ne rien exclure, y compris des frappes aériennes, pour aider le gouvernement irakien face à l'offensive d'EIIL.

En conséquence, le pétrole est en nette hausse. Le Brent évolue au-delà du seuil de 114 dollars le baril après avoir touché un haut de neuf mois.

"Je serais plutôt court sur le marché (boursier) pour le moment", a déclaré Justin Haque, courtier chez Hobart Capital Markets.

Les investisseurs sont également attentifs à la publication de nombreux indicateurs en Europe ainsi qu'aux Etats-Unis, avec l'indice de confiance de l'Université du Michigan.

En Allemagne, l'inflation harmonisée aux normes européennes est ressortie à 0,3% en mai sur le mois et à 0,6% en variation annuelle, des chiffres confirmant la première estimation.

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a déclaré jeudi que les taux d'intérêt britanniques pourraient être relevés plus tôt que ne l'anticipent les marchés et il s'est dit inquiet de l'assouplissement des règles d'octroi de prêts hypothécaires.

Du côté des valeurs, Total, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, s'adjuge 0,94%, soutenu par les prix pétroliers.

En revanche, GDF Suez abandonne 0,85%. Le groupe a dit jeudi qu'il ajusterait sa prévision de résultat net récurrent pour l'année en cours pour tenir compte des conséquences financières liées à l'arrêt de deux centrales nucléaires en Belgique.

Le titre Finmeccanica grimpe de plus de 2,5% après des informations de presse faisant état de la volonté du groupe italien de céder sa très rentable filiale américaine DRS.

(Mathilde Gardin pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le vendredi 13 juin 2014 à 12:37

    Et j'oubliais les politicards (leurs complices)...

  • fquiroga le vendredi 13 juin 2014 à 12:37

    Les banksters et leurs robots vont ruiner le monde.