Les Bourses européennes ouvrent en baisse

le
0
OUVERTURE EN BAISSE DES BOURSES EUROPÉENNES
OUVERTURE EN BAISSE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en baisse vendredi, sous le coup de l'absence de progrès dans les discussions entre la Grèce et ses créanciers alors que s'approche à grands pas la date butoir du 30 juin qui pourrait, faute d'accord entre les parties, précipiter le pays en situation de défaut de paiement.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,65% à 5.008,76 points vers 07h45 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,44% et à Londres, le FTSE 0,7%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,66% et le FTSEurofirst 300 0,61%.

A ce stade, en raison de la vive hausse des marchés actions enregistré en début d'une semaine, quand les espoirs d'une résolution du dossier grec étaient très élevés, tous les indices restent bien partis pour finir la semaine hausse, ce qui serait leurs premiers gains hebdomadaires en cinq semaines.

Une sortie de la Grèce de la zone euro sera inévitable si Athènes et ses créanciers ne parviennent pas à trouver un accord dans les cinq prochains jours, a estimé vendredi le commissaire européen Günther Oettinger.

Les discussions entre le gouvernement grec et les "institutions" que sont la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international ont été interrompues jeudi sans qu'un accord ait été trouvé et les ministres des Finances de la zone euro se réuniront de nouveau samedi.

Dans ce contexte d'incertitudes, seules les actifs jugés sûrs sont en hausse, tels les Bunds allemands et l'or.

Les cours du Brent progresse également très légèrement, alors que se poursuivent ce vendredi à Vienne les pourparlers sur le dossier nucléaire iranien, en présence notamment du secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue iranien Javad Zarif.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, la Russie et la Chine se sont donné jusqu'au 30 juin pour conclure un accord avec l'Iran sur son programme nucléaire.

Du côté des valeurs individuelles, le titre K+S s'envolait de plus de 31% après que le producteur allemand de potasse a reçu une offre de rachat du fabricant canadien d'engrais Potash Corp.

L'action Tesco, deuxième plus forte hausse de l'indice Stoxx 600, prenait près de 3,5% après que le distributeur britannique a fait état d'un recul moins marqué que prévu de ses ventes trimestrielles.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Juliette Rouilllon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant