Les Bourses européennes ouvrent en baisse

le
0
RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE
RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, poursuivant leur repli dans le contexte d'inquiétudes persistantes sur la croissance économique mondiale, qui pèsent sur l'ensemble des marchés actions.

À Paris, le CAC 40 cède 0,59%, soit 23,88 points, à 4.050,16 points vers 07h20 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,6% et à Londres, le FTSE 0,45%. L'indice EuroStoxx 50 et le FTSEurofirst 300 perdent respectivement 0,46% et 0,51%.

"Alors que la reprise mondiale devient de plus en plus incertaine, surtout en Europe continentale et en Chine, le risque sur la consommation se répand de manière inquiétante", estime William Nicholls de Capital Spreads dans une note.

En Asie, dans le sillage du décrochage de Wall Street vendredi, les Bourses ont reculé à des plus bas de sept mois, et ce malgré une balance commerciale chinoise meilleure que prévu en septembre. Les marchés étaient fermés ce lundi au Japon.

Les exportations chinoises ont progressé plus vite qu'attendu en septembre tandis que les importations s'amélioraient de façon inattendue, portant l'excédent commercial à 31 milliards de dollars.

Aucune autre statistique économique majeure n'est attendue ce lundi.

Soulignant la fragilité de l'économie européenne, Standard and Poor's a révisé vendredi sa perspective de stable à négative sur la note souveraine de la France à long terme, maintenue AA.

Les cours du pétrole poursuivent leur reflux. Le baril de Brent, qui a perdu 25 dollars depuis juin, lâche 1,83% à 88,56 dollars.

Aux valeurs, Altice cède 2,89%, parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600. Le câblo-opérateur du milliardaire Patrick Drahi veut racheter les actifs portugais de l'opérateur télécoms brésilien Oi.

STMicroElectronics abandonne 3,5% après des abaissements de recommandation à la fois de Morgan Stanley et de JP Morgan.

Après avoir été retardée de cotation pendant une vingtaine de minutes, l'action Luxottica plongeait de 10% après que le numéro un mondial de la lunetterie a déclaré que son administrateur délégué Enrico Cavatorta était sur le départ après moins de six semaines en poste.

(Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant