Les Bourses européennes ouvrent en baisse

le
0
RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES
RECUL DES BOURSES EUROPÉENNES DANS LES PREMIERS ÉCHANGES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en baisse vendredi après avoir atteint des pics de trois mois la veille, alourdies par la chute des marchés chinois à la suite de nouveaux signes de faiblesse de la deuxième économie mondiale.

Les actions chinoises ont plongé de plus de 5%, leur recul quotidien le plus marqué en trois mois, à la suite de l'annonce des dernières mesures en date des autorités boursières pour freiner les achats financés par de la dette et d'une poursuite de la détérioration des résultats des entreprises industrielles.

Autre élément baissier, les prix à la consommation ont baissé au Japon en octobre pour le troisième mois de suite et les dépenses des ménages ont reculé, illustrant la fragilité de la situation économique du pays.

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,43% à 4.925,08 points vers 08h25 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,1% et à Londres, le FTSE 0,49%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro se replie de 0,35% et le FTSEurofirst 300 de 0,42%.

Les marchés européens soufflent après avoir affiché des gains d'environ 1% jeudi en perspective de l'annonce d'un renforcement du soutien à l'activité de la Banque centrale européenne à l'issue de sa réunion de la semaine prochaine.

Les marchés américains clôtureront de manière anticipée à 18h00 GMT, après être restés fermés jeudi pour Thanksgiving Day.

Tous les indices sont dans le rouge, notamment celui des valeurs liées aux matières premières (-1,6%) avec la retombée des cours de certains métaux dans la crainte d'une nouvelle baisse de la demande venant de la Chine. Anglo American perd 4,13%, plus net recul de l'EuroFirst 300, BHP Billiton 1,88% et Rio Tinto 1,5%. ArcelorMittal perd 1,5%.

Volkswagen (-2,6%) est reparti à la baisse après avoir enchaîné dix séances de rebond malgré le scandale de manipulation des émissions de gaz polluants qui continue d'entourer le constructeur automobile allemand.

En revanche, le fabricant allemand de semi-conducteurs Infineon gagne 1,56%, plus forte hausse de l'EuroFirst 300, poursuivant sa hausse de la veille après des résultats nettement meilleur que prévu publiés.

Les cours du pétrole perdent encore du terrain et affichent une baisse de 8% depuis le début du mois de novembre, affectés par des indicateurs décevants en Chine et la surabondance de l'offre mondiale de brut.

(Alistair Smout, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant