Les Bourses européennes ouvrent en baisse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN REMPLI À L'OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN REMPLI À L'OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en baisse mercredi, à l'instar de Wall Street la veille, dans des marchés qui manquent de ressort pour prolonger le rebond de la veille face aux craintes d'une crise budgétaire aux Etats-Unis et aux incertitudes concernant la situation de la Grèce.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,37% à 3.417,80 points vers 8h35 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,17% et à Londres, le FTSE recule de 0,51%.

L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 s'effrite de 0,37%.

En Europe, un conflit ouvert entre les bailleurs de fonds de la Grèce sur les moyens de rendre la dette du pays soutenable à long terme retarde le versement d'une nouvelle tranche d'aide et réveille les craintes d'une dislocation de la zone euro.

Aux Etats-Unis, les parlementaires ont entamé mardi les discussions sur les moyens d'éviter ce "mur budgétaire" et éviter ainsi des hausses d'impôts et des baisses de dépenses publiques estimées à 600 millions de dollars début 2013. Pour l'instant, Démocrates et Républicains ont camp sur leurs positions.

"Personne n'a intérêt à la récession, donc le 'mur budgétaire' sera évité. Les négociations seront difficiles et pourraient entraîner une dégradation de la note de crédit des Etats-Unis", estime Regis Yancovici, gérant de portefeuille chez Efigest Asset Management.

La veille, Wall Street avait perdu du terrain, avec notamment un recul de 3,21% de Microsoft à la suite de l'annonce surprise du départ de Steven Sinofsky, un cadre qui était pressenti pour succéder à l'actuel directeur général Steve Ballmer.

Aux valeurs, Vivendi (+4,2%) affiche la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50 et du CAC après avoir relevé sa prévision de bénéfice net pour 2012. Son indice sectoriel européen (+0,62%) est l'un des rares à être dans le vert en début de séance.

RWE prend 1,2% après avoir également relevé sa prévision de résultat brut d'exploitation pour 2012 et Enel gagne 1,67% après avoir confirmé de son côté ses prévisions de résultats 2012.

EDF en revanche perd 1,6%, plus forte baisse du CAC, après avoir prévenu que son résultat brut d'exploitation pourrait ne pas croître en 2013 en raison de la dégradation de la conjoncture économique, ce qui compliquera l'atteinte des objectifs 2011-2015.

Les futures sur Bund allemand progressent légèrement, à l'inverse des actions, soutenus par l'incertitude concernant l'aide à la Grèce, dans un marché qui sera par ailleurs attentif aux adjudications italienne et allemande. L'Italie doit adjuger entre 2,5 et 3,5 milliards d'euros d'obligations à trois ans, ce qui pourrait boucler son programme d'emprunts de l'année.

L'euro se maintient près de ses plus bas des deux derniers mois, autour de 1,2726 dollar, en raison du climat d'incertitude sur la Grèce et sur la croissance en Europe.

Le yen perd du terrain sur un large front et se traite autour de 79,86 pour un dollar, à la suite de la déclaration du Premier ministre japonais Yoshihiko Noda annonçant qu'il était prêt à dissoudre la chambre basse du parlement vendredi et à organiser de nouvelles élections le mois prochain si l'opposition s'engageait à soutenir la réforme du système électoral.

La perspective d'une élection est considérée comme un facteur baissier pour le yen, dans la mesure où le Parti libéral démocrate, qui devrait remporter la victoire, ferait probablement pression sur le Banque du Japon afin qu'elle prenne des mesures d'assouplissement monétaire et pourrait être moins impliqué dans la politique de réduction des déficits publiques.

Le baril de Brent stagne autour de 108,30 dollars au lendemain d'un rapport de l'Agence internationale de l'Energie qui a abaissé son estimation de la demande mondiale de pétrole au quatrième trimestre et en 2013, dans un contexte de rebond des exportations iraniennes.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Catherine Monin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant