Les Bourses européennes ouvrent en baisse

le
0

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont débuté en baisse lundi, la perspective d'un compromis avec le gouvernement grecque et ses créanciers lors de la réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles semblant s'éloigner après les dernières déclarations du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble qui s'est dit "très sceptique".

À Paris, l'indice CAC 40 perd 3,38 points, soit 0,07% à 4.755,98 points vers 8h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,29% et à Londres, le FTSE 0,17%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,29% et le FTSEurofirst 300 de 0,16%. Athènes perd 4,25%.

Athènes et ses créanciers poursuivent leurs négociations pour tenter de parvenir à un accord sur le programme d'aide de la Grèce qui expire le 28 février avec une réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles ce lundi.

Mais Wolfgang Schäuble a déclaré qu'il n'était pas optimiste sur les chances que la Grèce et ses partenaires européens parviennent à un accord, même si le gouvernement grec de son côté a promis dimanche de faire "tout son possible" pour y parvenir.

Au Japon, l'économie a rebondi de 2,2% en rythme annualisé dans les trois derniers mois de 2014, mais moins que prévu (+3,7%), les dépenses des ménages et des entreprises se révélant décevantes.

Sur le plan sectoriel, la plupart des indices européens du Stoxx 600 sont dans le rouge. Seul le secteur des ressources de base affiche un gain (+0,42%).

A Paris, Bouygues soutient la hausse avec une progression de 2,96%, dopée par une information de l'agence Bloomberg selon laquelle Altice se prépare à un possible rachat de Bouygues Telecom.

Sanofi recule de 0,61%. Olivier Brandicourt, qui dirige le segment santé du chimiste allemand Bayer (-0,20%), est bien placé pour devenir le prochain directeur général du laboratoire français, selon l'agence Bloomberg.

Altran Technologies prend 1,18% après avoir annoncé l'acquisition du groupe néerlandais Nspyre, spécialisé dans la recherche-développement et les hautes technologies.

La biotech suisse Actelion abandonne 2,94%, après avoir averti que l'envolée du franc suisse à la suite de l'abandon par la Banque nationale suisse (BNS) du cours plancher de la monnaie helvétique par rapport à l'euro pèserait sur ses résultats.

A mi-chemin dans la saison des résultats, les comptes des entreprises européennes ont été positifs jusqu'à présent, 59% des entreprises ayant atteint ou dépassé les prévisions de bénéfices des analystes financiers, selon les données Thomson Reuters StarMine. En termes absolus, les résultats trimestriels sont en hausse de 11,2% en moyenne.

Sur le marché des changes, l'euro progresse de 0,30% à 1,1417 dollar, tandis que le billet vert recule face à un panier de devises de référence (-0,23%).

Le pétrole Brent de la mer du Nord reste au-dessus des 60 dollars à 60,93 dollar (-1%) après son rebond de vendredi. Depuis le début de l'année, l'or noir affiche un gain de 5,86%.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant