Les Bourses européennes ouvrent en baisse

le
0
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN BAISSE
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN BAISSE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en baisse mercredi, tirées par Vodafone après le démenti de Verizon concernant une éventuelle OPA sur l'opérateur britannique, et en attendant les chiffres du marché de l'emploi aux Etats-Unis vendredi et l'issue, jeudi, des réunions des banques centrales japonaise, européenne et britannique.

La Banque du Japon utilisera tous les moyens à sa disposition pour respecter son objectif d'inflation de 2% d'ici deux ans, a déclaré mardi Haruhiko Kuroda, confirmant les attentes de mesures d'assouplissement monétaire supplémentaires.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,5% à 3.786,43 points. À Francfort, le Dax cède 0,2% et à Londres, le FTSE recule de 0,36%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,6%, tiré par les minières et les financières.

Aux valeurs, Vodafone retombe de 2,1% en réaction aux déclarations de l'américain Verizon Communications, qui a démenti toute intention de fusionner ou de racheter l'opérateur télécoms britannique.

L'indice des télécoms en Europe perd 1,1%.

France Télécom accuse l'une des plus fortes baisses du CAC 40, UBS, qui a ramené sa recommandation de "neutre" à "vendre" sur la valeur, s'attendant à une autre année difficile dans la téléphonie mobile en France.

Le yen se traite autour de 93,40 pour un dollar et l'euro passe sous la barre de 1,28 dollar, près de son plus bas de quatre mois touché la semaine dernière dans un climat d'inquiétude tenant aux conséquences pour la zone euro du plan de sauvetage de Chypre.

L'incertitude concernant le rythme de reprise de la croissance mondiale, qui pourrait être plus fragile que prévu au vu de certains indicateurs macroéconomiques récents, pèse sur les minières et les matières premières et notamment le baril de pétrole.

Le contrat pour livraison en mai du Brent retombe vers les 110 dollars, en baisse de 57 cents à 110,12, tandis que le brut léger américain cède 66 cents à 96,53 dollars le baril.

Aux Etats-Unis, après les indices d'activité du secteur manufacturier publiés lundi, les investisseurs seront également attentifs à l'indice ISM des services publié dans l'après-midi avec l'enquête ADP sur l'emploi privé au mois de mars.

En Chine, le secteur des services a connu une croissance soutenue en mars, grâce à une activité particulièrement dynamique dans le bâtiment, ce qui est de bon augure pour la reprise de la deuxième économie mondiale, montre l'indice PMI officiel des services.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant