Les Bourses européennes ouvrent à la hausse

le
0
OUVERTURE EN HAUSSE DES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES
OUVERTURE EN HAUSSE DES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse vendredi, dopées par de bons chiffres relatifs à l'économie chinoise, l'anticipation d'une amélioration de la situation de l'emploi aux Etats-Unis et le maintien de politiques monétaires ultra-accommodantes par les principales banques centrales.

Les exportations chinoises ont augmenté de 23,6% sur les deux premiers mois de l'année, soit plus que prévu, tandis que les importations ont été nettement inférieures aux attentes avec une progression de 5% , selon des données officielles publiées vendredi. Ces données suggèrent que la modeste reprise économique du pays suit son cours et que la demande mondiale se porte mieux.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,88% (32,84 points) à 3.826,63 points vers 08h20 GMT. À Francfort, le Dax progresse de 0,65% et à Londres, le FTSE est en hausse de 0,66%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,85%.

Faurecia gagne 5,66%, la plus forte hausse du SBF 120, Exane BNP Paribas ayant relevé sa recommandation de "neutre" à "surperformer".

France Télécom a ouvert vendredi sur une hausse de 3,8%, marquant la plus forte hausse de l'indice parisien, après le relèvement par Exane BNP Paribas de sa recommandation sur la valeur.

Lagardère est en hausse de 3,6% à l'ouverture, le groupe prévoit de céder avant fin juillet les 7,4% qu'il détient encore dans EADS (-0,15%) et a également dit jeudi qu'il visait une croissance de 5% au mieux de son résultat opérationnel courant (Résop) dans les médias en 2013 à taux de change constant.

Le titre SAS avançait de 3,9% après que la compagnie aérienne scandinave a réaffirmé son objectif d'un résultat annuel positif après une perte au premier trimestre 2012-2013.

Sur le marché obligataire, les futurs sur Bunds allemand sont en légère baisse, l'anticipation de chiffres de l'emploi américain encourageants limitant la demande des investisseurs pour les actifs non risqués.

Sur le marché des changes l'euro est reparti à la baisse face au dollar, après avoir gagné plus de 1% en séance jeudi, le président de la banque centrale européenne (BCE) n'ayant pas donné d'indications concernant une future baisse des taux.

La monnaie américaine a atteint son plus haut niveau face au yen de trois ans et demi, les cambistes tablant sur de bons chiffres en matière d'emploi aux Etats-Unis, attendus à 13h30 GMT.

Les cours du pétrole sont orientés en légère hausse, le baril de brut Brent évolue au dessus de la barre des 111 dollars, malgré une baisse des importations chinoises de pétrole de 2,4% en base annuelle sur les deux premiers mois de l'année.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant