Les Bourses européennes orientées en légère baisse à mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGÈRE BAISSE À MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGÈRE BAISSE À MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes sont orientées en légère baisse jeudi à mi-séance, tandis que Wall Street est attendue sur une note stable, dans des marchés dirigés surtout par une avalanche de résultats de poids lourds de la cote.

Le secteur bancaire limite les pertes du marché, soutenu par de bonnes surprises sur le plan des résultats, dont un bénéfice inattendu de Deutsche Bank tandis que dans les autres secteurs, les performances sont mitigées.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,3% (13,44 points) à 4.522,91 vers 10h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,07% et à Londres, le FTSE 0,08%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,16%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,05% et le Stoxx 600 0,08%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,1% à 0,2%.

En Europe, l'indice des valeurs bancaires progresse de 0,43%.

Deutsche Bank, la première banque allemande, prend 0,38%. Pourtant plombée par une série de litiges, le groupe a annoncé un bénéfice net trimestriel inattendu grâce à un rebond modéré de son courtage obligataire.

BBVA, la deuxième banque espagnole, gagne 1,14% après avoir publié un bénéfice net en hausse de 23%, meilleur que prévu, et annoncé avoir atteint avec un an d'avance ses objectifs de solvabilité.

Hors banques, Nokia, plus net recul de l'EuroStoxx 50, perd 6,8%, après avoir touché un plus bas en trois ans. Le finlandais a publié des résultats en forte baisse et averti que la demande devrait rester faible en 2017.

ABB souffre également, avec une perte de 7% à la suite d'une baisse de ses commandes pour le sixième trimestre d'affilée, un mouvement qui ne devrait pas s'inverser dans un proche avenir selon le groupe.

A Paris, Schneider perd 2,35% après avoir fait état d'une baisse de 8%, plus forte que prévu, de son chiffre d'affaires, et présenté un nouveau plan stratégique visant à accélérer sa mutation numérique et à se focaliser sur les systèmes connectés destinés au secteur de l'énergie.

A la hausse, Technip prend 4,2%, plus forte hausse du CAC 40, après avoir relevé les objectifs financiers de sa division sous-marine (Subsea) et publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

STMicroelectronics s'adjuge 9% après avoir annoncé qu'il tablait sur une amélioration de sa rentabilité sur l'ensemble de l'année.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant