Les Bourses européennes orientées à la baisse à la mi-séance

le
2
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE
LES BOURSES EUROPÉENNES DANS LE ROUGE À LA MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes étaient orientées lundi à la baisse à la mi-séance dans le sillage d'un indicateur décevant sur la production industrielle en Allemagne suggérant un ralentissement de la croissance de la première économie d'Europe au deuxième trimestre.

Vers 10h00 GMT, le CAC 40 parisien perdait 17,90 points (0,40%), à 4.451,08 points, le FTSE 100 britannique reculant de 0,18% tandis que le Dax allemand cédait 0,16%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 confirmait la tendance avec un recul de 0,3%.

Un mouvement de consolidation après les gains de la semaine dernière se dessinait également à Wall Street, où les futures sur indices annonçaient une ouverture en légère baisse.

Portés la semaine dernière par de robustes indicateurs américains, les marchés européens ont pris connaissance lundi d'un chiffre moins encourageant en provenance d'Allemagne où la production industrielle a diminué de 1,8% au mois de mai.

Alors que s'ouvre mardi une nouvelle saison de résultats trimestriels, l'activité reste forte par ailleurs dans le domaine des fusions et acquisitions.

Lafarge et Holcim ont ainsi proposé lundi une liste de cessions d'actifs afin de faciliter l'examen à Bruxelles du projet de fusion entre les deux géants du ciment. L'action Lafarge prenait 0,23% vers 10h00 GMT.

Contre la tendance, Renault gagnait près de 2,5%, la plus forte progression du CAC et de l'Eurofirst 300, après avoir fait état d'une hausse de 4,7% de ses ventes en volume au premier semestre, sa solide performance en Europe permettant de compenser les difficultés apparues sur les autres marchés.

(Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le lundi 7 juil 2014 à 12:55

    La "traditionnelle arnaque" de l'été est en marche......les robots sont unanimes....Ne lâchez rien, laissez les banksters s'étriper entre-eux.

  • guerber3 le lundi 7 juil 2014 à 12:37

    Les " robustes " indicateurs américains n'ont pas tenu leurs promesses, c' était du vent, as usual...!