Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse

le
0

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse mardi, faisant plus qu'effacer les pertes de la veille, à la faveur de quelques signes d'apaisement des tensions en Ukraine et de la bonne tenue de Wall Street à la suite d'indicateurs macro-économiques jugés positifs.

À Paris, le CAC 40 a gagné 1,50% (+64,78 points) à 4.369,52 points. Le Footsie britannique a pris 0,99% et le Dax allemand 1,27%. L'indice EuroStoxx 50, qui avait perdu 0,86% lundi, a repris 1,66% et le FTSEurofirst 300, en recul de 0,49% la veille, a progressé de 1,35%.

Les corps des victimes du vol MH17 ont été transportés dans une ville sous contrôle de Kiev et les boîtes noires de l'avion de Malaysia Airlines ont été remises à des Malaisiens, premier signe de coopération des rebelles pro-russes, accusés par les Occidentaux d'avoir abattu l'appareil jeudi.

A Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères étudiaient mardi l'éventualité de nouvelles sanctions contre Moscou, mais la décision française de livrer en octobre un premier porte-hélicoptères Mistral à la Russie laisse penser que les appels à un durcissement des positions occidentales peuvent rester lettre morte.

"L'Europe est toujours dans un mode attentiste et nous ne pensons pas que nous allons assister à une escalade des tensions entre la Russie et l'Union européenne et avoir d'autres sanctions dans l'immédiat", a déclaré Gerhard Schwarz, chargé de la stratégie actions chez Baader Bank.

"Mais, comme il y malheureusement eu pertes de vies humaines, de nouvelles sanctions finiront par être prises, ce qui ne sera certainement pas favorable à la reprise mondiale."

La perspective de nouvelles sanctions imposées à la Russie ainsi que les opérations militaires d'Israël dans la bande de Gaza ont pesé sur les actions et les autres actifs financiers jugés risqués au cours de la semaine écoulée.

La cote a également été soutenue par certains résultats de sociétés supérieurs aux attentes. Le titre ARM a ainsi terminé en hausse de 5,7% à Londres, enregistrant l'un des trois plus forts gains de l'indice Stoxx 600, après que le concepteur d'architectures pour puces a annoncé une progression de 9% de son bénéfice du deuxième trimestre.

Le dollar avançait face à un panier de devises internationales après des données en matière de prix à la consommation suggérant que la reprise progressive de pressions inflationnistes se poursuivait aux Etats-Unis, la hausse des prix se rapprochant des objectifs de la Réserve fédérale.

De son côté, l'euro reculait contre la plupart des autres monnaies, avec notamment un creux de huit mois, à 1,3458 dollar, touché face au billet vert. L'évolution divergente entre le dollar et l'euro s'explique notamment par le sentiment des investisseurs que les taux seront relevés beaucoup plus tôt aux Etats-Unis, l'économie américaine se portant nettement mieux que son homologue européenne.

Les cours du pétrole évoluent en légère hausse au moment de la clôture des Bourses européennes à la faveur des tensions géopolitiques et d'une baisse de l'offre en provenance de la Libye.

Certaines valeurs refuge, comme l'or et les Bunds allemands, cèdent du terrain après avoir été fortement recherchées la veille en raison des incertitudes en Ukraine et dans la bande de Gaza.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant