Les Bourses européennes ont terminé en hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, soutenues par de bons résultats d'entreprise et par les propos de Janet Yellen, future présidente de la Réserve fédérale des Etats-Unis, qui laissent penser que la banque centrale n'est pas pressée de ralentir sa politique de soutien à l'économie.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 1,04% (+43,97 points) à 4.283,91 points. Le Footsie britannique a gagné 0,54% et le Dax allemand a avancé de 1,05%; l'indice EuroStoxx 50 a progressé de 1,08% et le FTSEurofirst 300 0,87%.

Les cours ont été soutenus par des hausses conséquentes, comme celle de l'action Bouygues, qui a pris 6,23% à 29,51 euros, au lendemain de l'annonce de résultats en progrès au troisième trimestre, ou celle du titre de Zurich Insurance qui a gagné 2,5% à 258,5 francs suisses, après avoir fait état de trimestriels meilleurs que prévu.

À Wall Street, le Dow Jones avance de 0,17% vers 17h05 GMT tandis le Standard & Poor's 500 gagne 0,3% après un plus haut historique, portés par des déclarations de Janet Yellen devant la commission bancaire du Sénat. Le Nasdaq (-0,08%) est lui plombé par la chute de plus de 12% de l'action Cisco, après l'annonce d'une forte baisse ce trimestre du chiffre d'affaires du groupe.

Janet Yellen, choisie par le président Barack Obama pour succéder à Ben Bernanke à la présidence de la Fed, s'est déclarée déterminée à soutenir la reprise économique une reprise économique "solide", et a jugé important le maintien des 85 milliards de dollars de rachats mensuels de la banque centrale tant que l'économie resterait fragile.

Ces propos renforcent sur le marché obligataire les Treasuries américains et les futures sur le Bund allemand, déjà stimulés la veille par l'évocation d'éventuels rachats d'actifs par la Banque centrale européenne (BCE), par Peter Praet, membre du directoire de l'institution de Francfort.

Le dollar se renforce à la fois face à l'euro, affecté par l'arrêt presque complet de la reprise économique dans la zone euro , et au yen, à la suite de propos de Taro Aso, ministre japonais des Finances, qui n'a pas exclu des mesures interventionnistes sur le marché des changes.

Le cours du baril de brut des Etats-Unis baisse très légèrement après l'annonce de réserves américaines de pétrole bien plus importantes que prévu. En revanche, le cours du baril de Brent bénéficie de la confiance des investisseurs liées aux propos de Janet Yellen, et est en forte hausse.

Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant