Les Bourses européennes ont terminé en baisse, Paris cède 1,6%

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

(Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse, à un plus bas de deux semaines, les investisseurs doutant que les dirigeants européens progressent en vue de la résolution de la crise de la dette souveraine, alors que la crainte d'un scénario "à la grecque" affecte le Portugal est de plus en plus présente.

Le CAC 40 a cédé 1,6%, 53,12 points, à 3.265,64, tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a abandonné 0,99%. Le Dax a perdu 1,04% et le Footsie 100 a lâché 1,09%.

Les marchés s'interrogent sur les capacités des chefs d'Etat et de gouvernement européens, réunis ce lundi en sommet à Bruxelles, à mettre en oeuvre les mesures d'austérité nécessaires à la réduction des déficits tout en ménageant la croissance.

Le climat d'incertitude qui prévaut pèse en particulier sur les valeurs bancaires, en France notamment, au lendemain de l'annonce par le président français Nicolas Sarkozy de l'instauration d'une taxe sur les valeurs financière dont le détail a été communiqué dans l'après-midi par son Premier ministre François Fillon.

Aux valeurs, ce sont trois banques qui ont accusé les performances les plus médiocres sur l'indice CAC 40, BNP Paribas dévissant de 7,12%, Crédit Agricole 6,59% et SocGen 6,45%. La tendance s'est confirmée ailleurs en Europe, comme en témoigne le recul de 3,11% affiché par l'indice des banques européennes. Lloyds Banking Group a perdu 4,13% et Deutsche Bank 3,75%.

Contre la tendance, Essilor s'est adjugé 1,85% et Sanofi a pris 0,64%

Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant