Les Bourses européennes ont terminé en baisse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse jeudi avec la chute des titres Casino et Pearson et des prises de bénéfices.

L'action Casino a subi le plus fort recul de l'indice européen FTSEurofirst300 (-4,60% à 82,62 euros) après un double abaissement d'objectif de cours par Société Générale et Natixis. Le groupe français de distribution a déçu les investisseurs mercredi en annonçant une croissance organique en léger retrait à l'issue du premier trimestre.

Pearson, numéro un mondial de l'édition scolaire et universitaire, a perdu 4% après l'abandon par les écoles de Los Angeles d'un projet évalué à 1,3 milliard de dollars consistant à fournir à 650.000 élèves des terminaux numériques dotés de programmes fournis par le groupe britannique. Les autorités académiques de Los Angeles se disent "extrêmement mécontentes du travail de Pearson", selon le Los Angeles Times.

La persistance des inquiétudes sur la Grèce a en outre incité les investisseurs à prendre des bénéfices alors que le FTSEurofirst300 a touché mercredi un plus haut depuis 2000.

Cela a été surtout vrai pour le Dax allemand, qui a perdu 1,9% après un bond de 22% au cours du premier trimestre.

À Paris, le CAC 40 a terminé en recul de 0,57% (29,86 points) à 5.224,49 points. Le Footsie britannique a cédé 0,51%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a perdu 1,36% et le FTSEurofirst 300 0,81%.

Comme la veille, la Bourse d'Athènes est allée à l'encontre de la tendance générale. Son principal indice a pris 1,13%.

Son Premier ministre Alexis Tsipras s'est dit, dans une interview à Reuters, "fermement optimiste" sur la conclusion d'ici la fin avril d'un accord avec ses créanciers malgré des différends sur plusieurs grandes questions.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street évoluait en légère baisse.

Le leader mondial des spiritueux, Diageo, a vu son titre reculer de 3,58% après avoir annoncé une baisse de ses ventes pour le troisième trimestre de son exercice financier.

Le titre Unilever a en revanche pris 2,38%. Le groupe anglo-néerlandais de produits de grande consommation a publié jeudi des ventes meilleures que prévu au premier trimestre.

A la pointe du secteur automobile, soutenu par une hausse de 10,8% des immatriculations de voitures neuves en mars en Europe, Renault a signé la meilleure performance du FTSEurofirst300 avec un gain de 2,94% à 92,22 euros.

La situation de la Grèce a fait bondir de quatre points le rendement de ses obligations à deux ans, à 28%, leur plus haut niveau depuis leur émission en juillet 2014.

Les rendements des obligations les mieux notées de la zone euro ont en revanche touché de nouveaux plus bas. La France a ainsi rejoint l'Allemagne, la Finlande, l'Autriche et les Pays-Bas parmi les pays empruntant à cinq ans à des taux négatifs.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant