Les Bourses européennes ont ouvert en légère baisse

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES ONT OUVERT EN LÉGÈRE BAISSE
LES BOURSES EUROPÉENNES ONT OUVERT EN LÉGÈRE BAISSE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère baisse mardi, la prudence suscitée par le début de la saison des résultats d'entreprise s'ajoutant à de mauvais chiffres pour la balance commerciale allemande, qui confortent l'hypothèse d'une contraction de la première économie européenne au quatrième trimestre.

L'excédent commercial allemand s'est de nouveau contracté en novembre, et davantage que prévu, à 14,6 milliards d'euros, en raison d'une chute inattendue de 3,4% des exportations, montrent les chiffres de l'Office fédéral de la statistique.

Le déficit commercial de la France s'est en revanche légèrement réduit à 4,334 milliards d'euros en novembre après 4,710 milliards en octobre, selon les données CVS/CJO publiées par les Douanes.

Les signes de contraction de l'économie allemande sont de nature à accroître la prudence des investisseurs, déjà rendus nerveux par le coup d'envoi de la saison des résultats, qui sera donné dans la soirée par le géant américain de l'aluminium Alcoa.

Selon une enquête Reuters, la situation économique en Europe est au coeur des préoccupations des entreprises. L'incertitude entourant la zone euro et ses faibles perspectives de croissance ont été citées par plus de la moitié des 25 plus grandes sociétés de l'indice S&P 500 qui ont lancé des avertissements sur résultats.

Après le rally de la semaine dernière initié par le compromis sur le budget américain, la consolidation constatée lundi en Europe et aux Etats-Unis, et mardi en Asie, devrait donc se poursuivre ce mardi sur les marchés européens sur fond de prises de bénéfices.

À Paris, le CAC 40 a testé le seuil des 3.700 points à l'ouverture, mais il ne recule plus que de 0,03% à 3.703,56 points vers 8h20 GMT. À Londres, le FTSE perd de 0,05%, alors qu'à Francfort, le Dax recule plus nettement de 0,23%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 cède 0,09%.

Presque tous les secteurs européens sont dans le rouge, à l'exception des valeurs télécoms (+0,7%), portées notamment par Vodafone (+2,5%), et dans une moindre mesure des pharmaceutiques (+0,3%), valeurs traditionnellement défensives.

Aux valeurs encore, Air France-KLM perd 1,5% après avoir fait état d'un trafic passagers stable en décembre et en progression de 2,1% sur l'ensemble de 2012, mais d'une baisse annuelle de 6,3% de son trafic fret.

Generali gagne en revanche 1,25% à la Bourse de Milan. L'assureur italien a annoncé mardi le rachat pour 2,5 milliards d'euros des 49% de sa florissante coentreprise avec le groupe tchèque PPF qu'il ne détient pas encore.

L'aversion des investisseurs pour le risque ne profite pas trop aux futures sur le Bund, valeur refuge par excellence, qui ont ouvert en hausse de cinq points de base.

Sur le marché des changes, l'euro reste ferme face au dollar, mais les analystes estiment que la devise européenne devrait rester sous pression en attendant la réunion, jeudi, de la Banque centrale européenne.

L'euro avait en revanche reculé face au yen en début de nuit, mais il a effacé ses pertes après que le ministre japonais des Finances a annoncé que son pays avait l'intention d'acheter une partie des obligations que va émettre mardi le Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds de sauvetage permanent de la zone euro.

Les cours du pétrole sont en léger repli mais le baril de Brent se maintient au-dessus de la barre des 111 dollars qu'il a refranchi lundi.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant