Les Bourses européennes marquent une pause en début de séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SUR UNE NOTE STABLE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT SUR UNE NOTE STABLE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes marquent une pause mardi dans les premiers échanges, après huit séances de hausse, affectées par des résultats décevants de poids lourds comme Siemens, Ericsson et Philips.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,08% à 4.671,52 points vers 9h30. À Francfort, le Dax gagne 0,03% et à Londres, le FTSE gagne 0,15%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,19% et le FTSEurofirst 300 est stable.

La tendance de fond sur les marchés internationaux reste néanmoins largement soutenue par le programme de rachats d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE) qui promet de nouvelles et massives injections de liquidités.

Lundi, les investisseurs ont accueilli avec sérénité la victoire du parti anti-austérité Syriza en Grèce, dans des marchés qui seront par ailleurs animés par une série de résultats de sociétés. Les dirigeants européens se sont montrés disposés à donner un nouveau délai à Athènes pour rembourser ses dettes mais n'entendent pas discuter d'un effacement partiel.

Siemens (-2,9%) a été réservé à la baisse en ouverture après l'annonce d'une baisse de 4% des bénéfices de ses activités industrielles au quatrième trimestre lié aux pressions sur les prix dans ses activités d'électricité et de gaz et un accès de faiblesse dans la santé.

Ericsson recule de 2,5%. Le groupe suédois d'équipements de réseaux de télécommunications s'attend à voir persister le ralentissement de ses activités en Amérique du Nord, les opérateurs de la région privilégiant leur trésorerie, une tendance qui s'est déjà traduite au quatrième trimestre par un chiffre d'affaires inférieur aux attentes.

Philips abandonne 3,5% après avoir publié un bénéfice trimestriel conforme aux attentes mais s'attend à une hausse de ses charges de restructuration cette année et à manquer ses objectifs de chiffre d'affaires et de bénéfices pour l'année 2016.

En revanche, easyJet gagne 4,4%, plus forte hausse du Stoxx 600, après l'annonce d'une réduction de sa perte au premier semestre cette année. La compganie aérienne irlandaise Ryanair progresse également, de 4%.

A Paris, Peugeot avance de 2,3% à 12,91 euros alors que Goldman Sachs a intégré le titre dans sa liste de valeurs recommandées "conviction buy list", avec un objectif de cours porté à 14,80 euros.

Wall Street, qui a terminé en légère hausse lundi, devrait ouvrir comme d'habitude ce mardi mais l'arrivée d'une tempête de neige sans précédent à New York devrait assécher, comme la veille, les volumes de transactions.

A Washington, la Réserve fédérale entame sa première réunion de politique monétaire de l'année alors que la saison des résultats se poursuit à un rythme soutenu.

Sur le marché des changes, l'euro, à plus de 1,13 dollar, poursuit son rebond face au dollar après ses lourdes pertes qui l'ont ramené à ses plus bas niveaux en 11 ans.

Sur le front du pétrole, le Brent se stabilise autour de 48 dollars le baril après les déclarations de l'Opep selon lesquelles le pétrole a peut-être touché un plancher.

Sur le plan macroéconomique, les investisseurs attendent la première estimation du PIB britannique à 10h30 et une série d'indicateurs américains dans l'après-midi, notamment les commandes de biens durables, l'indice PMI Markit des services et la confiance du consommateur.

(Francesco Canepa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant