Les Bourses européennes marquent une pause

le
0
PAUSE DES BOURSES EUROPÉENNES
PAUSE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes marquent une pause vendredi, après leur envolée de la veille, les propos du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, ayant réveillé les espoirs de voir la BCE prendre des mesures énergiques pour sauver l'euro.

À Paris, le CAC 40 progresse encore de 0,27% à 3.214,88 points vers 7h45 GMT, après avoir bondi de 4,07% la veille. À Francfort, le Dax cède 0,14% et à Londres, le FTSE est stable.

Les résultats trimestriels publiés avant-Bourse sont mitigés.

EADS s'adjuge 6,2%, plus forte hausse du CAC 40, après le relèvement de ses objectifs pour 2012 et malgré l'annonce d'un nouveau retard pour le futur long courrier A350 d'Airbus.

PPR (+5,2%) figure aussi parmi les plus fortes hausses du CAC après avoir publié des résultats portés par la performance de ses activités dans le luxe.

Michelin prend 5,1% après la publication de ses résultats

Saint-Gobain en revanche perd 8,3%, le groupe anticipant une nouvelle baisse de son résultat opérationnel au second semestre après celle du premier.

Vallourec SA recule de plus de 7,2% après avoir annoncé qu'il renonçait à son objectif de ventes pour 2012 en raison d'une demande qui devrait rester faible sur ses marchés hors pétrole et gaz au second semestre, notamment en Europe et au Brésil.

A Londres, Barclays prend 4,7% après avoir présenté ses excuses pour le scandale du Libor, tout en publiant des résultats meilleurs que prévu.

La BCE est prête, dans le cadre de son mandat, à faire tout son possible pour assurer la pérennité de l'euro, a déclaré jeudi son président, évoquant notamment des mesures pour faire baisser les coûts de financement de certains Etats.

Le marché espère de plus en plus que la BCE décidera la semaine prochaine, à l'occasion de sa réunion de politique monétaire, de relancer son programme de rachat d'obligations souveraines ou de prendre d'autres mesures de soutien aux Etats fragilisés de la zone euro, alors que de mauvaises statistiques économiques pourraient inciter la Réserve fédérale des Etats-Unis, de son côté, à des mesures d'assouplissement monétaire pour soutenir l'économie américaine.

Le marché regarde aussi les résultats, notamment d'EADS, PPR, Vallourec, Saint-Gobain, Renault, Michelin et LVMH.

Cet après-midi, les investisseurs attendent la première estimation du PIB américain du deuxième trimestre, qui pourrait jouer en faveur d'un nouvel assouplissement monétaire de la Fed. Selon les économistes interrogés par Reuters, la croissance devrait être de 1,5%, son rythme le plus faible depuis le premier trimestre 2011 du fait d'une faible demande de voitures.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Natalie Huet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant