Les Bourses européennes marquent une pause à la mi-séance

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER RECUL À LA MI-JOURNÉE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER RECUL À LA MI-JOURNÉE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes étaient en léger recul mercredi vers la mi-séance, marquant une pause après un mouvement haussier de deux mois qui a vu nombre d'indices atteindre des pics de plusieurs années, notamment portés par la perspective de voir la Banque centrale européenne (BCE) prendre des mesures de soutien à l'économie.

À Paris, le CAC 40 perd 0,16% (-7,28 points) à 4.497,74 points vers 12h45. À Francfort, le Dax cède 0,17% et à Londres, le FTSE 0,16%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 recule de 0,28%.

Le mouvement de prises de bénéfices est encore plus marqué dans les places des pays dits périphérique de la zone euro, à l'image de la Bourse de Lisbonne, qui cède 1,64%. Ceci étant dit, cette dernière affiche encore une hausse de près de 10% depuis le début de l'année.

En dehors des places occidentales - la Bourse de Tokyo a également terminé en léger repli en raison d'un mouvement de prises de bénéfices - les Bourses des pays émergents ont bien accueilli la perspective d'un nouveau coup de pouce monétaire d'une grande banque centrale internationale.

L'indice regroupant ces Bourses avance de 0,83%.

La Banque centrale européenne (BCE) prépare un ensemble de mesures susceptibles d'être annoncées à l'issue de sa réunion de juin, incluant la possibilité d'une baisse de ses trois taux directeurs et celle de mesures ciblées visant à favoriser le crédit aux petites et moyennes entreprises.

Cinq sources informées des mesures en préparation ont détaillé mercredi des projets parmi lesquels figure celui d'un taux de dépôt négatif, ce qui serait une première dans l'histoire de l'institution.

L'euro n'a guère réagi aux informations de Reuters, se maintenant à 1,3716 dollar (+0,1%), non loin d'un creux de cinq semaines touché mardi face au billet vert.

Il est vrai que la monnaie unique a déjà perdu 2% depuis jeudi quand Mario Draghi, président de la BCE, a dit que l'institut d'émission était prêt à prendre des mesures de soutien à l'économie dès juin si les projections actualisées en matière d'inflation en suggéraient la nécessité.

Les cours du pétrole évoluaient en légère hausse, portées par l'anticipation d'une nouvelle baisse des stocks de brut aux Etats-Unis et par l'Ukraine.

Sept soldats ukrainiens ont été tués et sept autres blessés mardi dans l'est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités, augurant mal du dialogue national soutenu par l'OSCE, la Russie et les diplomaties occidentales après les référendums sans appel de dimanche dans le Donbass.

Le gouvernement américain a diffusé mardi de nouvelles images satellite montrant que des forces russes étaient toujours stationnées ces derniers jours près de la frontière ukrainienne, malgré les assurances du Kremlin selon lesquelles ces troupes avaient été retirées.

Du côté des valeurs, le titre Mediaset cédait 6,74%, à 3,46 euros, soit la plus forte baisse de l'indice Stoxx 600 après que le groupe de médias italien, contrôlé par l'ancien Président du conseil Silvio Berlusconi, a fait état mardi d'une perte nette au titre du premier trimestre ainsi que d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes.

Allianz affiche la troisième hausse de l'indice Eurostoxx 50 (+0,49%) en dépit de l'impact des déboires du fonds Pimco.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant