Les Bourses européennes marquent une pause à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER RECUL À L'OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES EN LÉGER RECUL À L'OUVERTURE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes marquent une pause mardi après deux jours de hausse, dans des marchés attentistes avant la publication dans la matinée de l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne et de l'inflation britannique.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,11% à 4.345,49 points vers 7h20 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,1% et à Londres, le FTSE cède 0,11%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,15% et l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est stable (+0,01%).

L'indice des prix à la consommation de juin en Grande-Bretagne, publié à 8h30 GMT, est anticipé en légère hausse après avoir connu sa plus faible progression en quatre ans et demi le mois dernier, tandis que l'indice ZEW allemand de juillet, à 9h00 GMT, est attendu en baisse pour le septième mois d'affilée.

"Les investisseurs soufflent un peu avant le CPI britannique et l'indice ZEW allemand", constate Jonathan Sudaria, trader chez Capital Spreads.

L'éditeur allemand de logiciels Software AG chute de plus de 14% après avoir abaissé sa prévision de croissance du chiffre d'affaires de sa principale division, en raison du retard pris dans certains projets. Cet avertissement pèse sur l'ensemble des valeurs technologiques en Europe, avec un indice qui perd 0,6%, plus forte baisse sectorielle en Europe. Cap Gemini recule de 1,85% dans son sillage.

En revanche, Peugeot fait un bond en avant de 4,5% après avoir confirmé ses prévisions et alors que JPMorgan est passé à l'achat sur le titre.

Le géant suédois de prêt-à-porter Hennes & Mauritz (H&M) avance de 1,8% après avoir annoncé une hausse de 12% de ses ventes en juin en monnaies locales, un chiffre meilleur que prévu.

La banque portugaise en difficulté Banco Espirito Santo (BES) perd encore 6,7%, deuxième plus net recul du Stoxx 600, juste derrière Software AG.

Après avoir été soutenue par des résultats meilleurs que prévu et le réglement à l'amiable de Citigroup lundi, Wall Street sera animée cet après-midi par une série de résultats, dont ceux de JPMorgan, Goldman Sachs, Johnson & Johnson, Intel et Yahoo.

Cette semaine, pas moins de 59 sociétés du S&P 500 publient leurs résultats. Selon des données Thomson Reuters, les bénéfices du S&P devraient augmenter de 6,2% au deuxième trimestre, une croissance inférieure aux 8,4% prévus en avril.

Les intervenants sur les marchés seront par ailleurs attentifs à l'audition semestrielle de Janet Yellen par la commission bancaire du Sénat, à 14h00 GMT, pour tenter de se faire une idée la date à laquelle la Réserve fédérale commencera à relever ses taux et du rythme auquel elle le fera. Un changement de perspective sur les taux aurait un gros impact sur les prix de tous les actifs.

Le dollar progresse un peu face au yen après la révision en légère baisse de la prévision de croissance de la Banque du Japon, mais les mouvements sont limités sur le marché des changes en attendant le discours de la présidente de la Fed. L'euro se traite recule un peu à 1,3610 dollar.

L'or se stabilise après avoir accusé sa plus forte baisse en sept mois et demi la veille, les inquiétudes concernant le secteur bancaire au Portugal et la bonne tenue des marchés d'actions ayant incité les investisseurs à prendre leurs profits après le pic de trois mois et demi atteint la semaine dernière.

Sur le front du pétrole, le Brent se replie légèrement tout en se maintenant autour des 107 dollars le baril dans un contexte de violences renouvelées en Libye et au Moyen-Orient.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant