Les Bourses européennes irrégulières à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES SUR UNE NOTE IRRÉGULIÈRE À L'OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES SUR UNE NOTE IRRÉGULIÈRE À L'OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Après une ouverture en légère baisse, les principales Bourses européennes sont irrégulières autour du point d'équilibre mercredi, coincées par la rechute des cours du pétrole et par des annonces jugées décevantes sur des résultats, dont ceux de BASF et de Royal Bank of Scotland.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,09% à 4.360,78 points vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,17 % et à Londres, le FTSE prend 0,05%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,28% et le FTSEurofirst 300 0,2%.

Après avoir plongé de plus de 5% lundi puis repris quelque 4% mardi, le cours du pétrole perd de 1,4 à 2,3%, sous le coup d'un mouvement de prises de bénéfices et de l'anticipation d'une accumulation des stocks aux Etats-Unis, ce qui viendra raviver les craintes de voir le marché pétrolier rester durablement saturé.

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes perd ainsi plus de 0,5%, accusant la plus forte baisse sectorielle devant l'indice de la chimie (-0,66%).

Le compartiment technologique avance de 0,16% malgré l'annonce par Apple mardi de ventes d'iPhone inférieures aux attentes au premier trimestre 2015-2016 et celle, par Ericsson (-1,16%), d'un chiffre d'affaires et d'une rentabilité brute moins élevés que prévu.

Les fournisseurs européens de la marque à la pomme, qui a également dit prévoir pour la première fois en 13 ans une baisse de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2015-2016, reculent de 0,5% à 2%, comme Dialog Semiconductor (-0,46%) et ARM Holdings (-1,87%).

Mais l'indice sectoriel est soutenu par le bond de près de 6% de l'action STMicroelectronics après que le fabricant de semi-conducteurs a annoncé qu'il prévoyait l'abandon progressif de son activité de fabrication de décodeurs, ce qui aura pour conséquence la suppression de 1.400 emplois dans le monde, dont 430 en France, ainsi que des résultats conformes aux attentes pour le quatrième trimestre.

Le titre Royal Bank of Scotland perd 1,6% après que la banque britannique a dit que son bénéfice du quatrième trimestre serait plombé par toute une série de charges et de provisions.

L'action BASF perd 2,2% à la suite de l'annonce faite par le premier chimiste mondial disant que ses bénéfices 2015 devraient être plus faibles que prévu en raison de l'effet de la baisse des cours du brut sur ses activités dans le pétrole et le gaz.

La plus forte baisse de l'indice Stoxx 600 est celle de l'opérateur télécoms danois TDC, dont le titre perd plus de 10% après l'annonce de la prévision d'un bénéfice brut en baisse pour 2016 et celle de l'annulation du versement du solde du dividende 2015.

L'indice regroupant les valeurs bancaires italiennes avance de 0,6% après l'annonce, mardi, d'un accord entre Rome et l'Union européenne sur des mesures permettant aux banques italiennes de céder une partie de leurs quelque 200 milliards d'euros de créances douteuses, mettent ainsi un terme à près d'un an de négociations parfois tendues.

Sur le marché des changes, le dollar recule de 0,3% face à un panier de devises internationales, les cambistes adoptant une position attentiste avant la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale attendue dans la journée. La Fed devrait vraisemblablement laisser ses taux inchangés, les investisseurs voulant surtout connaître son opinion en matière de perspectives économiques.

Les actifs jugés sûrs comme le franc suisse et les Bunds allemands sont plutôt bien orientés.

(Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant