Les Bourses européennes indécises à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES HÉSITANTES À L'OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES HÉSITANTES À L'OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont hésitantes mercredi dans les premiers échanges, après avoir fini la veille à leur meilleur niveau en deux semaines, les gains des valeurs bancaires contrebalançant les pertes des valeurs des ressources naturelles.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice CAC 40 abandonne 0,03% à 4.456,37 points. Les pertes sont un peu plus nettes à Francfort, où le Dax laisse 0,24% et à Londres, avec un FTSE qui recule de 0,13%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro et le FTSEurofirst 300 sont stables.

L'indice Stoxx 600 des valeurs bancaires gagne 1,2%, plus forte hausse sectorielle pour l'instant, porté par les anticipations d'une prochaine hausse des taux d'intérêt américains, surtout après une solide statistique sur la confiance du consommateur américain.

Avec des hausses comprises entre 1,7% et 1,2%, Deutsche Bank, Banco Santander, BNP Paribas et Société Générale figurent parmi les meilleurs gains de l'indice EuroStoxx 50.

Celui des ressources naturelles laisse 1,34%, plus fort recul sectoriel en ce début de matinée, alors même que les cours pétroliers se contentent d'être stationnaires. Dans ce compartiment, le groupe minier Rio Tinto perd 1,8%, plus forte baisse du Stoxx 50, et Anglo American recule de 2,7%, troisième plus forte baisse de l'indice FTSEurofirst 300.

Le point de mire de la semaine est la statistique de l'emploi d'août aux Etats-Unis, qui sera publiée vendredi, et ses implications éventuelles sur le calendrier du resserrement monétaire aux Etats-Unis, un point sur lequel la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen était restée muette dans son discours prononcé la semaine passée lors du symposium annuel de Jackson Hole.

Le vice-président de la Fed Stanley Fischer avait cependant laissé entendre que septembre était une échéance envisageable pour relancer le cycle de durcissement monétaire, soulignant l'importance dans ce domaine de statistiques économiques telles que celle de l'emploi, dont l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé, publiée ce mercredi à 14h15, pourrait donner un avant-goût.

Aux valeurs, Commerzbank gagne 4,2%, première hausse des indices Stoxx 600 et FTSEurofirst 300. Le mensuel allemand Manager Magazin écrit que Deutsche Bank a par le passé envisagé une fusion avec son homologue.

Bouygues vient immédiatement derrière avec une hausse de 3,2%, le groupe de BTP, de médias et de télécoms ayant confirmé ses objectifs après ses résultats semestriels.

Altice, en troisième position, avance de 2,8%, dopé par une recommandation de "surperformance" d'Exane BNP Paribas. Sa filiale SFR Group avance de 1,8%, le même intermédiaire ayant relevé sa recommandation à neutre.

Plus forte baisse du FTSEurofirst 300, ProSiebenSat1 lâche 2,55% après un abaissement de recommandation de Citi, qui est passé à "vendre" sur le groupe de télévision allemand.

L'or, en hausse de 0,1% à 1.312,55 dollars sur le marché spot, se stabilise après son recul de 1% mardi mais il accuse depuis le début du mois d'août un recul de 2,8%, sa première baisse mensuelle depuis mai.

Les cours du pétrole cèdent autour de 0,5%, affectés par la fermeté du dollar et alors que les chiffres hebdomadaires des stocks aux Etats-Unis, publiés dans l'après-midi, sont attendus en hausse.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant