Les Bourses européennes hésitantes à la mi-séance

le
0
LA BOURSE DE PARIS HÉSITANTE
LA BOURSE DE PARIS HÉSITANTE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes évoluaient sur une note hésitante jeudi vers la mi-séance et Wall Street est attendue en recul très modéré - tandis que l'euro se stabilise autour de 1,35 dollar - avant la décision imminente de la Banque centrale européenne, dans des marchés toutefois animés par une avalanche de résultats.

Les intervenants parient sur le statu quo, une baisse des taux semblant devoir attendre la réunion de décembre au plus tôt. Mais de nombreux cambistes s'attendent à ce que le président de la BCE, Mario Draghi, laisse la porte ouverte à de nouvelles mesures de soutien au crédit.

Le comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, qui s'est également réuni ce jeudi, a laissé son taux directeur et le montant de ses injections de liquidités inchangés, comme attendu sur le marché.

À Paris, le CAC 40 cède 0,14% à 4.280,82 points vers 13h. À Francfort, le Dax est stable (+0,06%), le FTSE recule de 0,2%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 perd 0,31%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street stable pour le Dow Jones mais en léger recul d'environ 0,1% pour le S&P 500 et le Nasdaq.

Les acteurs de marché seront également attentifs cet après-midi à la publication de la première estimation du PIB américain pour le troisième trimestre, avant les chiffres de l'emploi vendredi, pour se faire une idée de l'état de l'économie, dont dépend la décision de la Réserve fédérale sur le calendrier du dénouement de son programme de soutien à la croissance.

"Les chiffres américains de l'emploi de vendredi pourraient être le catalyseur d'une légère correction, mais il faudrait acheter sur les replis avant un 'rally' de fin d'année," dit Jawaid Afsar, trader chez SecurEquity.

Plusieurs valeurs du CAC 40, ainsi que Commerzbank et Siemens à Francfort, grimpent à la suite de bonnes surprises au niveau de leurs résultats. Environ 200 sociétés européennes publient leurs comptes trimestriels ce jeudi.

ArcelorMittal gagne 6,11%, plus forte hausse du CAC 40, après avoir fait état d'un résultat brut d'exploitation supérieur aux attentes et s'être déclaré prudemment optimiste pour l'année 2014.

Veolia Environnement s'adjuge 4,63%, plus forte hausse du CAC 40, après un bénéfice récurrent en hausse de 20,4%.

Cap Gemini prend 5% après s'être montré optimiste pour le quatrième trimestre et 2014.

Dans le secteur bancaire en France, Crédit agricole prend 3,6% après un résultat net positif, une performance qui devrait lui permettre de basculer dans le vert cette année, et Société générale avance de 3% après un net rebond de ses résultats.

A Francfort, Commerzbank s'envole de 10,5%, plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, après un bond inattendu de son bénéfice net trimestriel, et Siemens prend 4% après avoir annoncé que la croissance de son bénéfice par action devrait s'accélérer.

Au total 64% des sociétés du STOXX 600 ont publié, dont 49% ont fait aussi bien ou mieux que prévu, mais seulement 34% d'entre elles ont publié un chiffre d'affaires supérieur aux attentes, selon les données de StarMine.

Le Brent perd encore du terrain, vers les 104,50 dollars le baril, à ses plus bas niveaux depuis début juillet, les investisseurs hésitant à prendre des positions en attendant les annonces en Europe et aux Etats-Unis.

Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant